Bruxelles: la société Lime va contrôler les endroits où sont abandonnées les trottinettes

Bianca Debaets, Secrétaire d’État bruxelloise en charge de la Sécurité routière et de l’Égalité des Chances, se dit satisfaite de la décision de Lime, la société de trottinettes partagées. « Nous n’avons certainement pas besoin de bannir ou de contrarier fortement l’utilisation des trottinettes partagées (comme l’a décidé le bourgmestre de Saint-Josse plus tôt cette semaine). Elles contribuent à une évolution positive de la mobilité avec moins de voitures et moins de pollution. Elles constituent donc bel et bien une solution durable et non un problème. »

La Secrétaire d’État appelle les autres prestataires de services à suivre cet exemple

En revanche, une critique qui circule depuis plusieurs jours est que ces trottinettes sont abandonnées un peu n’importe où. Parfois au milieu d’un trottoir, constituant un risque pour les malvoyants. Elles peuvent aussi constituer des obstacles gênants pour les personnes à mobilité réduite. Par exemple en chaise roulante »

La Secrétaire d’État appelle les autres prestataires de services à suivre cet exemple. Et renvoie aussi au civisme des citoyens : « Il est vraiment important que, collectivement, tous les utilisateurs fassent aussi un effort à ce niveau ».

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK