Bruxelles: la réforme du permis de conduire provoque de longues files d'attente

Ces jours-ci, il faut s'armer de patience pour passer son permis de conduire théorique en Région bruxelloise. Les centres d'examen font face à une grande affluence. À Evere et Anderlecht, les deux centres bruxellois, les files se forment déjà vers 5 ou 6 heures du matin. L'attente est longue, très longue.

Passer l'examen théorique avant la réforme du permis de conduire 

Au centre d'Evere, ce jeune homme vient de réussir son examen théorique sur le fil, avec 41 points sur 50 mais surtout au bout de plusieurs heures d'attente : "J'étais ici à 5 heures du matin pour venir chercher mon ticket. Et la file était très longue". La plupart des candidats rencontrés se sont levés aux aurores. 

Les vacances scolaires n'expliquent pas tout. De nombreux candidats craignent en fait la future réforme du permis de conduire B prévue en 2018 et notamment le changement de cotation des infractions graves : deux fautes graves, et c'est l'échec, car la faute grave entraîne la perte de 5 points (et non un point comme pour les autres questions), or il faut obtenir un minimum de 41 sur 50. La liste des infractions graves s'allonge aussi et passe de 14 à 49.

>> La liste complète de ces infractions graves est ici.

Marie De Backer, porte-parole du GOKA explique : "Ce n'est donc pas le contenu de l'examen qui va changer, les questions ne changent pas, mais la cotation est modifiée. C'est assez logique de coter plus sévèrement les infractions graves comme brûler un feu rouge ou faire demi-tour sur l'autoroute par exemple".

La réforme n'entrera en vigueur qu'à la mi-2018 en Région bruxelloise 

En Région bruxelloise, la réforme n'a en fait pas encore été votée. C'est prévu pour courant 2018. Elle entrera en vigueur plus tard.

La confusion vient peut-être du fait qu'en Wallonie, c'est prévu pour le 1er janvier. En Flandre, elle est déjà en cours depuis le printemps dernier. Certains candidats flamands viennent d'ailleurs grossir les rangs des centres bruxellois pour éviter la cotation plus sévère des fautes graves.

L'examen pratique sera aussi modifié 

En Région bruxelloise, la réforme prévoit aussi de modifier l'examen pratique.

Marie De Backer détaille : "On va introduire un test de perception des risques. Le candidat le passera avant de prendre la route avec l'examinateur. Il visionnera une vidéo et on l'interrogera sur les risques qu'il a perçus. Il doit être capable de les identifier. Cela aidera l'examinateur à voir si le candidat va au delà d'une simple connaissance du code de la route et au delà d'une simple connaissance technique de maîtrise automobile Il devra pouvoir les identifier. On va également prévoir des tests au niveau des premiers secours". 

Quatre parcours de formation au lieu de deux aujourd'hui

Par ailleurs, la réforme à Bruxelles va aussi proposer quatre parcours de formation pratiques au lieu de deux actuellement :

1. Combinaison de filière libre et d'auto-école (nouveau)
• Minimum 14 heures d'apprentissage en auto-école 
• Minimum 6 mois de stage avec guide 
• Formation pédagogique obligatoire pour les guides

2. Auto-école sans stage (nouveau)
• Minimum 30 heures d'apprentissage en auto-école 
• Pas de stage minimum obligatoire (donc pas de permis de conduire provisoire!)

3. Filière libre (tel qu'actuellement mais avec un stage maximum limité à 18 mois)
• Pas d'apprentissage en auto-école obligatoire 
• Minimum 9 mois de stage avec guide
• Soutien offert aux guides

4. Auto-école avec stage (tel qu'actuellement)
• Minimum 20 heures d'apprentissage en auto-école 
• Minimum 3 mois de stage sans guide

La durée maximale du stage, quel que soit le parcours choisi, s'élèvera toujours à 18 mois.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK