Bruxelles : entre 200 et 250 manifestants contre les violences policières

Bruxelles: une marche contre les violences policières
4 images
Bruxelles: une marche contre les violences policières - © Tous droits réservés

Ils ont annoncé un rassemblement serein ce 21 octobre, après l’action du 12/10 menée par Extinction Rebellion "qui avait pour but de demander l’instauration de l’état d’urgence climatique et la mise en place de mesures ambitieuses et contraignantes". Des violences policières ont été jugées "inacceptables" par les militants qui ont dénoncé l’usage excessif de spray au poivre.

Ce lundi, entre 200 et 250 manifestants dénoncent ce qu’ils appellent la "violence policière" dans les quartiers ou face aux migrants. L’événement a été coordonné sur Facebook via la page "United against police violence". Parmi les organisateurs, on compte plusieurs organisations climatiques et sociales : "Students For Climate", la "Plateforme citoyenne de soutien aux réfugiés Bruxelles"; "Gilets jaunes".

Une interpellation citoyenne

Avant que la marche ne débute, une délégation de six citoyens a d’abord eu l’occasion de s’exprimer devant les élus bruxellois à l’Hotel de Ville. "Je me suis fait frapper par des policiers pour aucune raison."; ""Nous demandons au collège bruxellois de faire la clarté sur les faits et de communiquer rapidement sur les mesures prises pour que cela ne se reproduise pas."; "Stop à la violence policière car c’est une réalité. N’attendez pas qu’un drame se produise."; "Il y a une perte de légitimité de l’administration policière due à l’usage excessif de la violence."; "On a besoin de sécurité pas de violence."

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK