Brussels Airport: de la viande de brousse dans les bagages

Des passagers issus d’Afrique de l’Ouest et d’Afrique centrale importent régulièrement de la viande de brousse au sein de l’Union Européenne. Une étude récente du SPF Santé Publique indique que ces entrées de viandes interdites sur le sol européen présentent des dangers pour la santé humaine.

Au total, selon les chiffres communiqués par la Santé Publique, plus de 40 tonnes de ces viandes arrivent ou transitent chaque année à Brussels Airport.

Quatre animaux sur dix sont des espèces protégées

Les tests génétiques réalisés lors des saisies à l’aéroport montrent que 55% de la viande de brousse proviennent d’animaux domestiques (bovins, chèvres ou porc), 38% sont issus d’espèces protégées (pangolin, babouin, antilope, python, crocodile ou varan), 6% des tests n’ont pas montré de résultats.

Selon le dernier Rapport Planète Vivante du WWF, la chasse non durable et la consommation de viande de brousse conduisent potentiellement à l’extinction locale des animaux sauvages.

Depuis 1970, un peu plus de 60% des vertébrés ont disparu. En vidant les forêts et les savanes africaines de ces animaux, c’est tout l’écosystème qui s’en trouve fragilisé.

Le secteur aérien doit mieux collaborer

Le commerce illégal des espèces animales et végétales sauvages fait partie des dix secteurs criminels transfrontaliers les plus rentables au monde, au même titre que la drogue, les armes, la contrefaçon et le trafic d’êtres humains.

Pour préserver la sécurité sanitaire et la biodiversité, il est vital estime le WWF d’impliquer le secteur aérien contre l’importation illégale de viande de brousse et plus généralement, contre le trafic d’espèces sauvages.

L’ONG demande également au gouvernement belge et aux compagnies aériennes de renforcer à la fois les contrôles douaniers et les opérations destinées à sensibiliser les voyageurs.

L’endroit idéal pour arrêter ce trafic, c’est évidemment à l’arrivée à l’aéroport de Bruxelles. Mais les contrôles sont loin d’être systématiques. Pour un passager contrôlé, 200 passent sans être inquiétés.

Les risques sanitaires liés au transport

Si la viande de brousse est considérée comme une "délicatesse" en Europe pour les ressortissants des pays d’origine de ces produits, c’est par contre, un élément de survie essentielle en brousse et dans des régions d’Afrique comme Kisangani au Congo. Le problème est moins sa consommation locale que son exportation de plus en plus massive.

La viande est acheminée dans des frigobox et elle a largement le temps de dégeler pendant le très long voyage en avion entre l’Afrique et l’Europe.

Sur le plan de la santé humaine, la viande de brousse est un vecteur de maladie grave comme Ebola ou encore la variole du singe, une variole mortelle pour l’homme dans 10% des cas.

Newsletter RTBF Info - Afrique

Chaque semaine, recevez l’essentiel de l'actualité sur le thème de l'Afrique. Toutes les infos du continent africain bientôt dans votre boîte de réception.

OK