Bruges, Genk, Ostende et Anderlecht confirment des perquisitions

L’avocat du club de Bruges, Walter Van Steenbrugge, confirme les perquisitions au club de Bruges
L’avocat du club de Bruges, Walter Van Steenbrugge, confirme les perquisitions au club de Bruges - © PETER DECONINCK - BELGA

Les clubs de football du Club Bruges, Genk, Ostende et Anderlecht ont confirmé mercredi que des perquisitions ont été menées par le parquet fédéral mercredi matin dans leur club dans le cadre de l'affaire de fraude présumée dans le milieu du football belge. Les clubs de Mouscron, Charleroi et Eupen affirment à l'inverse qu'aucune perquisition n'a été menée pour l'instant.

L'entraîneur brugeois Ivan Leko a été interpellé et entendu dans le cadre de ce dossier, de même que l'agent de joueur Mogi Bayat, l'ancien dirigeant d'Anderlecht, Herman Van Holsbeeck, et les arbitres Sébastien Delferrière et Bart Vertenten, a confirmé le parquet fédéral. 

L’avocat du club de Bruges, Walter Van Steenbrugge, s’est rendu à Hasselt où l’entraîneur du club Ivan Leko va être entendu. Il n’a pas encore rencontré l’intéressé. Il déclare à Sporza : "J’étais présent lors de la perquisition au Club de Bruges ce matin. À la demande d’un juge d’instruction, un certain nombre d’éléments ont été confisqués. Ni des membres de la direction ni de la société du club ont été auditionnés. Il n’y également aucune mise en accusation envers le club de Bruges."

>>> Lisez aussi : Séisme dans le football belge et européen: 57 perquisitions menées dans 7 pays

Double enquête

Selon plusieurs médias, la justice mènerait une double enquête sur des matches truqués ainsi que sur de possibles fraudes financières et blanchiment d'argent.

Des perquisitions seraient également en cours dans 10 des 16 clubs de football de division 1A.

Le club de Genk a confirmé que des perquisitions sont en cours. Celui d'Ostende également.

Du côté d'Anderlecht, on confirme également une perquisition. "Cette action cadre dans une enquête judiciaire concernant les pratiques de certains agents de joueurs", affirme le club bruxellois dans un communiqué. Les forces de l'ordre ont quitté le site de Neerpede, a constaté Belga sur place.

Les clubs de Mouscron, Charleroi et Eupen affirment de leur côté qu'aucune perquisition n'a été menée pour l'instant.

L'enquête viserait également l'agent de joueur Dejan Veljkovic ainsi que les clubs avec lesquels ils ont traité.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK