Brexit: Plus de 3500 Britanniques devenus Belges depuis 2016

Pas moins de 3454 Britanniques sont devenus Belges entre le référendum sur le Brexit en juin 2016 et le 31 mai de cette année, rapporte mercredi l’Echo sur la base de données du ministère de l’Intérieur. Ils devraient être plus de 4000 le 31 octobre, nouvelle date prévue pour le Brexit.

Alors qu'au 1er janvier 2017, on comptait 22.949 personnes de nationalité britannique résidant en Belgique. Mais ce phénomène de changement de nationalité a connu une croissance importante depuis la fin de l’année 2018, en raison de l’approche de la date du Brexit prévue initialement au 29 mars, précise le quotidien.

Parmi eux, de nombreux fonctionnaires européens ont choisi la nationalité belge afin de conserver leur emploi après le Brexit. Les statuts des employés des institutions européennes imposent que ceux-ci soient ressortissants d’un des États membres de l’UE. Ils seraient plus de 2000 Britanniques à travailler au sein des institutions européennes, dont un peu moins de 1200 pour la Commission. Quelques journalistes britanniques ont aussi fait le pas. 

Pour autant, ces britanniques ayant demandé la nationalité belge n'ont pas dû renoncer à leur nationalité britannique, puisque tant le Royaume-Uni que la Belgique accepte la double nationalité

Pour rappel, il y a trois conditions pour pouvoir obtenir la nationalité belge. Premièrement, il faut résider sur le territoire belge depuis au moins cinq ans. Ensuite, il est obligatoire de parler l'une des trois langues nationales. Enfin, il faut prouver son intégration économique et sociale, c'est-à-dire pouvoir démontrer des attaches professionnelles. 

 

 

Bruxelles constatait déjà une hausse des demandes de naturalisation de citoyens britanniques en 2016 et 2017 (JT 11/02/2017).

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK