Boyan Slat, le "nettoyeur de l'océan" a perdu une bataille mais pas la guerre

Boyan Slat, le "nettoyeur de l'océan" a perdu une bataille mais pas la guerre
Boyan Slat, le "nettoyeur de l'océan" a perdu une bataille mais pas la guerre - © JOSH EDELSON - AFP

Le projet de nettoyage des océans de Boyan Slat lancé en septembre rencontre quelques couacs: la plateforme "The Ocean Cleanup" se déplace trop lentement et le plastique recueilli n'est pas retenu. Mais le jeune Néerlandais ne s'avoue pas vaincu et indique que le problème peut être résolu. Il se réjouit aussi du fait qu'aucun a aucun animal marin n'a été trouvé dans ce gigantesque système de nettoyage pour l'instant

Inquiet pour l'environnement et la pollution des mers, Boyan Slat a inventé il y a quelques années, pour un devoir de secondaire, un système de ceinture flottante extractrice de plastiques. Son projet se concentre sur une zone de l'océan Pacifique où les différents courants rassemblent une "soupe de plastique", également appelée "Vortex de déchets du Pacifique nord".

 

Cette surface serait trois fois plus grande que la superficie de la France et contiendrait 1 800 milliards d'objets en plastique. Plus de 90 % sont constitués de pièces de plus d'un demi-centimètre de diamètre. 

Pour lutter contre cette catastrophe naturelle, le Néerlandais de 24 ans a mis au point un bras flottant sur la mer long de plusieurs centaines de mètres en forme de "C".

Le balai atteint plusieurs mètres sous l'eau, mais deux problèmes se posent : le système se déplace trop lentement, et ne peut pas retenir le plastique. Mais Boyan et l'équipe de Clean Up ne baissent pas les bras : "Nous avions pris en compte ce genre de surprises."

Boyan Slat prévient les médias qu'ils ne doivent pas être défaitistes : "Rappel aux médias (et aux critiques) qui aiment écrire que "le nettoyage des océans ne fonctionne pas": la plupart des aspects de ce concept sont confirmés (girouette, interception du plastique, suivi des vagues - Le système n'avance pas assez vite, mais nous pouvons y remédier."

Il a immédiatement ajouté que le lendemain, une équipe quittera San Francisco pour analyser le problème et intervenir. 

 

Archives : Journal télévisé 08/09/2018

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK