Bo Van Spilbeeck: "J'espère que mon cas aidera des gens qui sont mal dans leur corps"

Depuis la publication de sa lettre ouverte, elle ne cesse d'enchaîner les interviews. Bo Van Spilbeeck, autrefois prénommée Boudewijn, se présente désormais en femme ; cette célèbre journaliste de la chaîne flamande VTM va changer de sexe.

"C'est la folie, c'est un tsunami médiatique, nous confie-t-elle, enthousiaste. Hier (lundi, ndlr), quand on a lancé la nouvelle, sans image – donc seulement avec une image de moi en homme –, je ne pensais pas que cela allait donner ce résultat... Mais dès hier soir, c'était sur tous les sites internet, même celui de la RTBF, même des sites internet... Et, partout, des réactions super positives."

J'avais peur de perdre mon boulot

Son coming out, Bo Van Spilbeeck dit qu'elle "ne pouvait pas le faire autrement" que publiquement. Qualifiée de "bekende Vlaming" (Flamande connue) et reporter internationale depuis 28 ans au sein de VTM Nieuws, elle estime qu'il lui était impossible de "faire ça en cachette".

"J'espère que ma transition et, surtout, le fait qu'elle a été rendue publique aideront des gens qui, depuis des années, sont mal dans leur corps, qui y pensent, qui y songent, mais qui n'osent pas le faire. Moi-même, il y a 15 ans, j'ai voulu le faire et je n'ai pas osé : j'avais peur de perdre mon boulot que j'aime tant – être reporter."

Aujourd'hui, cette peur s'est éloignée : la rédaction soutient sa décision et VTM a précisé qu'elle remplira les mêmes fonctions qu'auparavant.

Bo Van Spilbeeck va maintenant entamer sa transformation physique, laquelle durera plus d'un an.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK