Blouses blanches: journée d'action nationale le 24 octobre

Les syndicats envisagent un plan d'actions fort
Les syndicats envisagent un plan d'actions fort - © VALERY HACHE - AFP

Un centaine de militants du secteur des soins de santé ont accueilli lundi, devant le SPF Emploi à Bruxelles, les représentants patronaux, en marge d'une réunion de la Commission paritaire en matinée. Les syndicats, qui se sont mobilisés tous les mardis en juin pour exprimer leur ras-le-bol, veulent enfin obtenir des réponses concrètes. Mais ils n'en ont reçu aucune. "Nous avons donc décidé de préparer un plan d'actions", déclare Yves Hellendorff, secrétaire national de la CNE non-marchand.

Pour Yves Hellendorff, les fédérations d’employeurs se sont bornées à vouloir discuter du fonctionnement de la commission paritaire et n’ont pas voulu avancer dans la concrétisation des conventions collectives.

Les syndicats se sont retrouvés en front commun suite à cette réunion et vont proposer un plan d’actions à leurs instances. Il devrait être validé au plus tard fin de la semaine prochaine, mais le front commun syndical est d’ores et déjà tombé d’accord pour une journée d’action nationale le jeudi 24 octobre.

Appel au futur gouvernement

Yves Hellendorff déposera également un préavis de grève au nom de la CNE pour couvrir toutes les actions qui pourraient avoir lieu avant cette date.

Ce plan d’action comporte deux grands axes. L’un, urgent, vise les organisations patronales du secteur pour exiger l'exécution de l'accord social. L’autre sur le prochain gouvernement. Les syndicats attendent une rupture avec les politiques d’économies de Maggie De Block. Ils exigent des moyens pour permettre notamment des conditions de travail plus attractives et sortir du cercle vicieux de la pénurie et des mauvaises conditions de travail.

En attente de réponses claires depuis 2 ans

Le front commun attendait des réponses claires à 3 questions:

  1. Êtes-vous prêts à signer les 3 CCT négociées depuis des mois?
  2. Vous engagez-vous à finaliser rapidement les négociations sur toutes les autres CCT d'exécution de l'accord social non-marchand d'octobre 2017?
  3. Êtes-vous prêts à faire toute la transparence sur le financement de la classification?

Le 25 octobre, cela fera deux ans que l'accord social non-marchand a été conclu. Or, depuis, quasi aucune convention d'exécution n'a été signée par les fédérations d'employeurs, regrettent les syndicats.

Nombreuses critiques

Le secteur, qui réclame entre autres un planning de négociations pour cet accord non-marchand, critique notamment le raccourcissement de la durée de séjour et l'évolution technologique qui ont pour impact l'intensification du travail, la déshumanisation et une surcharge administrative, la destruction des solutions de fin de carrière, la recherche toujours plus grande de profit et la commercialisation de la santé, la réduction des budgets, la réforme des hôpitaux et la pénurie d'infirmiers.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK