Blocage des "gilets jaunes" contre le prix des carburants: à quoi s'attendre en Belgique?

Blocage des "gilets jaunes" contre le prix des carburants: à quoi s'attendre en Belgique?
3 images
Blocage des "gilets jaunes" contre le prix des carburants: à quoi s'attendre en Belgique? - © GEORGES GOBET - AFP

Ce samedi 17 novembre, des actions auront lieu un peu partout en France pour dénoncer la hausse des prix des carburants. Des collectifs de citoyens, baptisés "gilets jaunes", ont en effet appelé à une journée de blocage des routes et de points stratégiques. Plusieurs centaines d'actions sont répertoriées sur les réseaux sociaux qui catalysent le mouvement.

En Belgique, des citoyens appellent à se joindre à l'action française, dès ce vendredi 16 novembre. Sébastien Hellon, administrateur de la page "10.000 véhicules pour bloquer la Wallonie picarde", qui appelle à bloquer Tournai et sa périphérie, explique: "Je propose un ralentissement de la circulation, pour se faire entendre pacifiquement".

Et bien souvent, les raisons de la grogne dépassent l'augmentation des carburants. Ces "mouvements citoyens pacifistes" entendent faire entendre leur ras-le-bol contre la politique d'austérité du gouvernement, les nouvelles taxes...

Mais donc concrètement, à quoi s'attendre ce vendredi 16?

Difficile à dire. Plusieurs groupes et événements Facebook, proposant des actions par régions/villes et souvent liés entre eux et/ou émanations les uns des autres, sont suivis par des milliers de personnes. Mais entre un simple clic pour rejoindre une page sur le réseau social et un passage réel à l'action, il y a bien souvent une grande différence. Cependant, cette fois, des réunions et séances d'info "en vrai" ont été organisées, ainsi que des distributions de tracts.

L'événement Blocage National Contre Accises Carburants Et Taxes !, affichant 11 000 participants, propose de bloquer dès le vendredi 16 novembre à 6 heure du matin, les sorties de l'autoroute E19 qui donnent accès au site Total de Feluy. "Nous avons le soutien de la police, des services de secours, des services administratifs, des routiers...", expliquent les organisateurs sur Facebook.

Le groupe Mobilisation Liège, comptant 4500 membres, appelle au blocage le vendredi 16 dès 5h, des quatre dépôts de carburant de Wandre et du port pétrolier. "Le 17/11, nos amis français commenceront leur blocage et nous rejoindrons à la frontière", précise le groupe.

A Namur, les manifestants comptent bloquer le dépôt ProxiFuel de Wierde.

Des actions pourraient également avoir lieu à Charleroi, Bruxelles et à la frontière avec le Luxembourg.

Sujet JT du 14 novembre 2018: en France, blocage annoncé d'autoroutes et boycott des pompes à essence

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK