Black Friday : gare aux contrefaçons sur les sites de vente en ligne

Black Friday: gare aux contrefaçons sur les sites de vente en ligne
Black Friday: gare aux contrefaçons sur les sites de vente en ligne - © THIERRY ROGE - BELGA

A la veille du Black Friday, et à l’approche des fêtes de fin d’année, de plus en plus de consommateurs commandent des marchandises en ligne à l’étranger, et se font livrer par colis. Cette année, 234.736 marchandises contrefaites ont été saisies dont 115.684 sont arrivées par voie postale.

Vous achetez un produit contrefait, et ensuite ?

En réalité, lorsque vous achetez un produit qui se trouve à l’étranger, il passera d’abord par la douane, avant d’arriver sur le pas de votre porte. C’est dans leurs bureaux, que les agents détecteront si oui ou non le colis contient des produits contrefaits, grâce à un scanner mobile. "La machine nous indique quelle sorte de produit: chaussures, sacoches ou produits avec beaucoup de métal. Si c’est bleu, ça veut dire qu’il y a du métal dedans", précise cet agent des douanes, Stefaan De Craemer. Si les agents de douane ont des soupçons sur l’authenticité d’un produit, ils peuvent ouvrir le colis, et en évaluer la qualité. Ils le mettront alors de côté s’ils soupçonnent une contrefaçon. C’est alors la marque elle-même qui au final, dira si c’est le cas ou non.

Pour chaque produit contrefait vendu, l’acheteur recevra un courrier lui signifiant qu’il a enfreint la loi. Il pourrait lui en coûter une amende d’un montant variant de 150 à 300 euros, par marchandise. "On lui propose alors un arrangement à l’amiable : paiement d’une compensation financière et la signature d’une clause conventionnelle pour l’avenir. Forcément, le consommateur a toujours le droit de prouver sa bonne foi. On peut alors laisser tomber la compensation et on prend tous les frais sur nous", précise l’administrateur délégué de l’Association belge anti-contrefaçon (ABAC).

Des astuces pour ne pas tomber dans le piège

Pour éviter d’acheter des produits contrefaits, voici quelques petits trucs et astuces à retenir avant de sortir votre carte bancaire. Tout d’abord, il s’agit d’être vigilant quant au site sur lequel vous effectuez votre achat. Plusieurs signes devraient vous alerter sur sa fiabilité. Tout d’abord, l’absence de lien entre le nom et les produits vendus. L’adresse de messagerie peut également être un indice. Une grande marque n’utilisera pas de messagerie gratuite. Ensuite, il faut observer une certaine méfiance envers les tarifs excessivement bas, ou des remises exceptionnelles. Les remises de -70% ou -80% sont à prendre avec des pincettes, ces réductions étant probablement trop belles que pour être vraies.

Sur son site, le SPF Economie conseille également de vérifier l’identité du vendeur, de consulter les critiques des autres consommateurs et d’évaluer le lay-out général du site internet (est ce professionnel ou plutôt amateur, blocs de texte clairs ou non,…). Le SPF Economie recommande également d’analyser les illustrations du produit, ou encore de veiller à ce que le paiement s’effectue via un site sécurisé. Des outils en ligne sont aussi à votre disposition, afin de vérifier la fiabilité d’un site de vente, tel que scamdoc.com.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK