Biodiversité: les morpions menacés d'extinction par l'épilation

La mode de l’épilation pubienne "conduit à un appauvrissement sévère de la population des poux du pubis" : c’est le cri d’alarme lancé l’entomologiste britannique Ian F. Burgess interrogé par Bloomberg, qui prédit une "catastrophe écologique" qui touchera bientôt cet insecte plus connu sous le nom de "morpion".

Les poux du pubis sont des petits insectes en forme de crabe, mesurant de 2 à 3 mm, qui s’accrochent aux poils pubiens et se transmettent principalement par contact sexuel. Ce sont des parasites qui se nourrissent du sang de leurs hôtes. Pour se reproduire, la femelle pond des lentes qui se collent sur la base des poils pubiens.

Un véritable diktat

Jusqu’à la fin des années 1990, les morpions étaient très répandus et l’on traitait généralement ce parasite désagréable (les piqûres des morpions causent des lésions bleuâtres, des démangeaisons et parfois des allergies) avec des insecticides. Mais le meilleur traitement consiste à éliminer tous les poils: les morpions adultes ne peuvent pas survivre 24 heures en-dehors du contact avec les poils pubiens, et les lentes pas plus de huit jours.

Depuis le début des années 2000 la mode de l’épilation du maillot s’est développée jusqu’à devenir un véritable diktat dans certains milieux. Et l’épilation totale est devenue très tendance. Mais en rasant ou en éliminant à la cire les poils pubiens, on détruit l’habitat naturel des morpions. C’est ce qu’expliquent certains entomologistes, qui craignent la disparition des poux du pubis.

A.L. avec Boomberg.com

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK