Bilan du coronavirus en Belgique ce 11 juillet : le nombre d'infections en légère hausse, les autres indicateurs à la baisse

Bilan du Coronavirus en Belgique ce 11 juillet : le nombre moyen d'infections augmente de 4%, les autres indicateurs encore à la baisse
Bilan du Coronavirus en Belgique ce 11 juillet : le nombre moyen d'infections augmente de 4%, les autres indicateurs encore à la baisse - © Tous droits réservés

Le nombre moyen quotidien d’infections a augmenté de 4% durant les sept derniers jours, selon les données publiées sur le site internet de l’Institut de santé publique Sciensano. Les autres indicateurs continuent, eux, de diminuer.

Comme depuis quelques jours, le nombre moyen de nouvelles infections a encore augmenté. Du 1er juillet au 7 juillet, la période la plus récente pour laquelle il existe des chiffres consolidés, il y a ainsi eu en moyenne 84,3 infections par jour, soit 4% de plus que pendant la période précédente de sept jours. En chiffres absolus, non encore répartis par date de diagnostic, il y a eu 112 nouveaux cas rapportés en 24 heures, après les 147 d'hier. Cette légère hausse observée en moyenne pourrait donc se confirmer dans les prochains jours. 

Pour 100.000 habitants, il y a eu 10,1 cas au cours des deux dernières semaines.

Les autres indicateurs sont en baisse. Le nombre d’admissions est passé d’une moyenne de 11,1 à 10,1, tandis que la moyenne des décès est passée de 4,7 à 2,4, à en croire les données du tableau de bord (dashboard) de Sciensano.


►►► Lire aussi : Masque obligatoire dans certains lieux publics : "Les mesures doivent être adaptées au fur et à mesure", précise le ministre Goffin


Le virus a déjà coûté la vie à 9782 victimes dans le pays. Un seul décès a été rapporté en 24 heures. La moyenne des décès sur une semaine continue à baisser drastiquement, passant de 4,7 la semaine précédente à 2,4 lors de la semaine du 1er au 7 juillet.

Depuis plusieurs semaines, Sciensano surveille l’épidémie de Covid-19 sur la base de moyennes de sept jours des cas confirmés, des nouvelles admissions confirmées à l’hôpital, des lits de soins intensifs occupés et des décès. Cela permet d’atténuer l’effet des week-ends.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK