Bilan du coronavirus dans le monde ce 20 juillet : "inquiétudes" en Afrique, impasse dans l'UE mais espoirs pour un vaccin

L'OMS se dit "préoccupée" par les cas de coronavirus en Afrique.
L'OMS se dit "préoccupée" par les cas de coronavirus en Afrique. - © ISSOUF SANOGO - AFP

A ce jour, lundi 20 juillet, plus de 14,5 millions de personnes ont été contaminées par le coronavirus à travers le monde et 608.386 en sont décédées.

UE : des négociations pour un plan de relance difficiles

Les dirigeants européens poursuivaient ce lundi leurs difficiles négociations sur le plan de relance de l’après-Covid, au quatrième jour d’un sommet laborieux à Bruxelles.

Face à la résistance des pays dits "frugaux" (Pays-Bas, Suède, Danemark, Autriche), le président du Conseil européen, Charles Michel, a présenté lundi un nouveau projet, moins ambitieux, prévoyant notamment 390 milliards d’euros de subventions, contre 500 milliards initialement. "Je suis convaincu qu’un accord est possible", a estimé ce responsable européen.

L’Afrique inquiète l’OMS

L'"accélération" de l’épidémie en Afrique, un continent jusqu’à présent relativement épargné, "préoccupe" l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

"Je suis très préoccupé par le fait que nous commençons à voir une accélération de la maladie en Afrique et nous devons tous prendre cela très au sérieux et faire preuve de solidarité", a déclaré le responsable des situations d’urgences sanitaires de l’OMS, Michael Ryan.

Vaccins : résultats porteurs d’espoir

Des résultats prometteurs ont été publiés dans la revue médicale britannique The Lancet sur les essais cliniques de deux projets de vaccins anti-Covid-19.

Le premier, réalisé par l’université d’Oxford en partenariat avec le groupe pharmaceutique AstraZeneca, a généré "une forte réponse immunitaire" dans un essai sur plus de 1000 patients.

Le second projet, sur lequel travaillent des chercheurs de Wuhan (Chine) financés par CanSino Biologics, a provoqué une forte réaction en termes d’anticorps chez la plupart des quelque 500 participants.

Médicament prometteur

Un médicament baptisé SNG001 réduirait de 79% le risque de développer une forme sévère du Covid-19, selon des résultats préliminaires dévoilés par le laboratoire britannique qui le produit, Synairgen.

Ce traitement inhalé utilise des interféron bêta, une protéine naturelle qui intervient dans la réponse de l’organisme face aux virus.

Plus de 606.600 morts dans le monde

Les Etats-Unis sont le pays le plus endeuillé avec 140.534 décès. Viennent ensuite le Brésil (79.488 morts), le Royaume-Uni (45.300), le Mexique (39.184) et l’Italie (35.045).

Nouvelles restrictions en Espagne

Des autorités régionales espagnoles ont instauré de nouvelles restrictions pour tenter de freiner le rebond des cas de Covid-19.

Après la Catalogne (nord-est), où les habitants de Barcelone et de plusieurs autres zones sont invités depuis quelques jours à rester chez eux, la région de Murcie (sud-est) a décidé de fermer discothèques, les bars de nuit sans terrasse ainsi que les centres de jour pour personnes âgées.

France : masque obligatoire

Quatre mois après y avoir été jugé "inutile" par les autorités pour contenir l’épidémie, le port du masque de protection devient obligatoire dans tous les lieux publics clos en France. Avec à la clé une amende de 135 euros en cas d’infraction.

"Entre 400 et 500" foyers de coronavirus sont actuellement recensés dans ce pays, selon le ministre français de la Santé qui appelle à une grande vigilance.

Ralentissement de la progression en Russie

La Russie a enregistré ce lundi moins de 6000 cas quotidiens de nouveau coronavirus, une première depuis fin avril pour ce pays qui est le quatrième dans le monde par le nombre des contaminations officiellement recensées.

En outre, 86 décès ont été enregistrés ces dernières 24 heures, ce qui constitue le chiffre le plus bas depuis début mai.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK