Bilan du centre interfédéral covid-19 ce 29 avril : 174 patients admis à l'hôpital, 340 personnes ont pu en sortir

Bilan du centre interfédéral covid-19 ce 29 avril : 174 patients admis à l'hôpital, 340 personnes ont pu en sortir
2 images
Bilan du centre interfédéral covid-19 ce 29 avril : 174 patients admis à l'hôpital, 340 personnes ont pu en sortir - © Tous droits réservés

Comme chaque jour depuis le début de la crise du coronavirus, le centre interfédéral de crise du SPF Santé Publique donne un point de presse ce mercredi 29 avril à 11h pour annoncer les chiffres de l’évolution de l’épidémie en Belgique.

Voici les chiffres de la pandémie relevés ces dernières 24 heures :

  • 174 patients ont été admis à l'hôpital, pour un total de 4050 depuis le début de la pandémie.
  • 340 personnes ont pu sortir de l'hôpital.
  • 79 patients ont quitté les soins intensifs, 797 s'y trouvent encore.
  • 170 décès ont été déplorés dans le pays (103 en Flandre, 55 en Wallonie et 12 à Bruxelles), qui se répartissent majoritairement sur les maisons de repos (98 personnes) pour un total de 7501 décès depuis le début de la pandémie.
  • 525 nouveaux cas positifs ont été détectés, dont 149 au niveau des maisons de repos (263 en Flandre, 174 en Wallonie, 75 à Bruxelles).
  • 6520 tests ont été pratiqués, pour un total de 226.724 tests. Des chiffres venant d'autres laboratoires vont pouvoir y être intégrés.

►►► À lire aussi : Retrouvez tout notre dossier sur le coronavirus


Si le nombre d'admissions à l'hôpital et le nombre de décès sont légèrement en hausse, le centre interfédéral affirme que la tendance est encourageante, notamment avec le nombre de patients en soins intensifs, qui est passé sous la barre des 800. "Nous avançons prudemment vers plus de sécurité", estime Benoît Ramacker.

Drame humain

Les porte-parole ont toutefois tenu à rappeler une réalité douloureuse de cette crise : les décès. "En ce moment-ci de la pandémie, avant un retour progressif vers une nouvelle normalité, il nous faut prendre du temps pour nous arrêter sur le drame humain que ce virus a causé, a déclaré Benoît Ramacker. De trop nombreuses familles ont dû faire leurs adieux à un proche." Surtout dans des conditions où les cérémonies ont dû se faire dans un cercle restreint.

"Il est important de prendre du temps pour vous, de faire ce deuil ensemble, a ajouté le porte-parole. Prenez le temps d’exprimer votre tristesse, et n’oubliez pas d’en parler à vos familles, à vos amis." Il a notamment rappelé que des associations spécialisées étaient à l'écoute. Des conseils sont également disponibles sur la plateforme centredecrise.be.

Le centre de crise a également confirmé que l'obésité était un facteur aggravant dans la maladie. "Pour les patients les plus sévèrement atteints, dans la plupart des pays, l’obésité surtout morbide joue un rôle", estime Yves Van Laethem. Il s'agit d'abord de co-facteurs : les personnes obèses souffrant souvent de diabète et d'hypertension, mais aussi de difficultés de ventilation, pour des raisons mécaniques.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK