Bilan coronavirus en Belgique ce 18 juillet : 261 nouveaux cas, +46% dans la moyenne hebdomadaire

Bilan coronavirus en Belgique ce 18 juillet : 261 nouveaux cas diagnostiqués, +46% dans la moyenne hebdomadaire
2 images
Bilan coronavirus en Belgique ce 18 juillet : 261 nouveaux cas diagnostiqués, +46% dans la moyenne hebdomadaire - © Tous droits réservés

Ce samedi 18 juillet, le rebond de l’épidémie de coronavirus se confirme en Belgique. La moyenne journalière, calculée sur 7 jours (du 8 au 14 juillet), a grimpé à 127.4, soit une augmentation de 46% par rapport à la moyenne des 7 jours précédents. Du 1er au 7 juillet, on comptait 610 nouveaux cas, un chiffre qui a grimpé à 892 cas pour la période du 8 au 14 juillet. Il est important de rappeler que cette moyenne journalière est calculée depuis les derniers chiffres consolidés, elle ne prend donc pas en compte les chiffres des quatre derniers jours. Cette moyenne est donc un aperçu de la situation en début de semaine.

Afin d'avoir une vue plus récente de la situation, la RTBF continue de calculer le nombre de nouveaux cas tous les jours. 261 nouveaux cas ont été établis depuis hier, des chiffres à ventiler sur plusieurs jours, selon les dates exactes de diagnostic.

Bien que les chiffres ne soient pas encore totalement consolidés, les données de cas détectés par date de diagnostic montrent clairement une augmentation significative des cas depuis le début de semaine. Lundi, on comptait 219 cas, mardi, 185 et mercredi 202. Des chiffres encore appelés à évoluer avec les nouveaux rapportages des prochains jours. La moyenne journalière calculée sur 7 jours va donc encore augmenter dans les prochains jours.

Le taux de reproduction R, estimé pour la période du 11 au 17 juillet, se situe entre 0.84 et 1.3, avec une valeur médiane à 1.06. Ce taux donne, en moyenne, le nombre de personnes qu'un malade du coronavirus contamine : sa valeur doit donc rester en dessous de 1 pour que l'épidémie régresse.

Les hospitalisations restent stables, avec une moyenne de 10 admissions journalières, tandis que les décès sont en forte baisse de 35% : la moyenne journalière est passée de 2,4 décès à 1,6 décès. Vu la hausse actuelle des cas, on peut cependant peut-être s'attendre à une augmentation des hospitalisations d'ici une semaine, dépendant du degré de gravité des infections. Pour l'instant, une majorité des personnes infectées est asymptomatique, ou présente des symptômes légers.

Dans son rapport épidémiologique, Sciensano précise que l'augmentation de nouveaux cas a lieu dans toutes les provinces belges, de manière plus ou moins importante. Elle est assez faible à Namur, dans le Brabant Wallon et au Luxembourg, et est la plus forte à Anvers, au Limbourg et en Flandre occidentale.

L’enjeu du suivi de contacts

Une "bataille" d’experts entoure ce regain de l’épidémie, l’épidémiologiste Marc Van Ranst parlant de "début de deuxième vague", comparant les chiffres de ce lundi à ceux de la mi-mars, lorsque la première vague s’annonçait, tandis qu’Yves Van Laethem, porte-parole interfédéral coronavirus est plus prudent, parlant de "vaguelette" qui se profile, et insistant sur le fait que la majorité des cas sont asymptomatiques et peu sévères. Comme le reconnaît Marc Van Ranst, la situation actuelle n’est pas comparable à celle de début de l'épidémie au printemps, la Belgique ayant actuellement des capacités de testing et suivi de contacts bien meilleures, les masques ne sont plus en pénurie, et la population étant mieux consciente des gestes à adopter pour se protéger. Étant dans une période de vacances, tout l’enjeu sera de retracer efficacement les chaînes de contagion, alors que plusieurs foyers se développent en Europe.

Mais, autant du côté des politiques que des experts, l’appel à la prudence est lancé. Le virus n’a jamais disparu de la population, rappelle Maggie De Block, se propageant silencieusement durant ce début d’été, et pouvant profiter d’évènements dits "super-propagateurs", où des contacts prolongés, en intérieur, entre individus permettent une contagion plus rapide. Un relâchement des mesures de distanciation et d’hygiène a été constaté dans la population belge, ce regain de l’épidémie doit nous rappeler à toutes et tous de continuer nos efforts, porter le masque autant que possible en dehors de son domicile et maintenir la distance de 1.5m.

Sous l’impulsion de Jan Jambon, l’augmentation de nouveaux cas étant plus importante en Flandre, Sophie Wilmès a convoqué un comité de concertation ce dimanche. Le prochain CNS devrait avoir lieu jeudi 23 juillet.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK