Bien-être animal: les refuges wallons obtiennent satisfaction mais restent vigilants

Bien-être animal: les refuges wallons obtiennent satisfaction mais restent vigilants
Bien-être animal: les refuges wallons obtiennent satisfaction mais restent vigilants - © Tous droits réservés

Les représentants des refuges ont rencontré le ministre

 

Suite au mouvement d’humeur des représentants de refuges, ce mardi, le ministre wallon du bien-être animal, Carlo Di Antonio (cdH) a rencontré ce mercredi des représentants de ceux-ci.

Rappelons que ce mardi les refuges wallons avaient vivement réagi à une décision de l'UBEAW, l’Unité du Bien-être Animal de Wallonie.  Ces refuges avaient appris qu’ils allaient se voir retirer une partie des animaux qu’ils avaient recueillis lors d’une saisie chez un particulier à Saint-Denis pour les donner à un éleveur-marchand.

Suite à cette décision, les refuges s’étaient "déclarés en grève et en guerre" estimant que cette décision était la goutte d’eau qui faisait déborder le vase suite "à la gestion calamiteuse du traitement des plaintes pour maltraitance animale".

 Carlo Di Antonio (cdH), le ministre wallon du bien-être animal, avait "donné l’injonction à son Administration de maintenir tous les animaux saisis à Saint-Denis dans les refuges où ils sont soignés".   À l’issue de la rencontre de ce mercredi, deux décisions ont été prises par le ministre d’abord celle de "rendre aux bourgmestres et aux zones de police locales la possibilité de saisir des animaux " ensuite celle d’attribuer au ministre de tutelle  "la décision de destination finale des animaux saisis ".

Une réunion entre les refuges et l’UBEA devrait également être organisée en vue de rétablir le dialogue entre ces acteurs du bien-être animal.

 

 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK