Berlaymont, Berlaymont... Mais d'où vient donc ce Berlaymont?

RTBF
RTBF - © RTBF

"Vivre avec ou sans l'Europe", c'est le thème du jour pour tous les médias de la RTBF. L'occasion de se poser une question originale: mais qui était donc ce Berlaymont qui a donné son nom au bâtiment-mammouth de la Commission?

Avant la construction du Berlaymont, dans les années 60, il y avait à cet endroit là, une école. Elle avait été fondée par la comtesse Marguerite de Berlaymont.

Les Berlaymont c'est une grande famille belge originaire d'un petit village du Nord de la France: Berlaimont. Un village, d'ailleurs, qui pendant très longtemps a fait partie du Hainaut.

Cette grande famille est aussi une très vieille famille, son existence remonte au moins à l'an mille. Certains Berlaimont sont plus connus que d'autres. Ainsi, le seigneur Gilles de Chin. C'est lui qui, au 12 ème siècle, selon la légende aurait terrassé un dragon aux portes de Mons... le Doudou, le combat dit Lumeçon, les Chin-chin.
L'école de  Berlaymont

Marguerite de Berlaymont quant à elle vit au 16ème siecle, elle est née Marguerite de Lalaing. Elle vit au château fort d'Ecaussines. C'est aussi un peu pour cela qu'on appelle ce village Ecaussines-Lalaing. Marguerite épouse un seigneur de Berlaimont, Florent. Il est chevalier de la Toison d'Or, c'est un homme en vue, très proche du pouvoir. Margueritte en devenant son épouse s'occupe des bonnes oeuvres. Voici ce qu'elle dit à l'époque:"je suis navrée et toute marrye de voir l'éducation des jeunes damoyselles en sy fascheux estat". A l'époque, c'est vrai, les filles ne vont que très peu à l'école La comtesse de Berlaymont décide donc de fonder une école pour demoiselles à Bruxelles. Elle choisit Bruxelles parce qu'elle possède un terrain tout près de la Grand-Place. Elle commence par y faire bâtir un monastère, elle recrute ensuite des religieuses, qui vont ensuite devenir enseignantes.

L'école de Berlaymont voit le jour, on est en 1625.

Successions de déménagements

Au départ, cette ecole se situe donc près de la Grand-Place de Bruxelles, mais elle a déménagé à plusieurs reprises. D'abord au moment de la Révolution française.
Mme de Berlaymont est morte depuis longtemps, mais son école, son pensionnat, son monastère perdurent. Ils sont détruits à la Révolution. Les religieuses qu'on appellent les Dames de Berlaymont trouvent refuge dans le haut de la ville.

Pas de chance, quelques décennies plus tard, c'est précisément là qu'on décide de construire le Palais de justice!
 Tout le quartier est réaménagé, les voilà à nouveau expulsées. Direction rue de la Loi, à l'epoque, ce sont des champs, elle se disent que jamais personne ne viendrait les embêter là... Encore raté, la ville grandit, les quartiers envahissent les champs, beaucoup plus tard les institutions européennes débarquent dans la capitale. L'école est expropriée par l'Etat belge qui lui propose un terrain en échange.

L'école de Waterloo 

C'est une fameuse histoire, car ce terrain proposé aux propriétaires de l'école de Berlaymont n'est autre que le domaine d'Argenteuil à Waterloo. Bel écrin de verdure en bordure de la forêt de Soignes. C'est trop beau, c'est trop simple. L'affaire était presque réglée, quand Léopold III et son épouse Liliane décident de quitter Laeken pour Argenteuil. Décidément, que de péripéties pour cette école! On va finalement lui trouver un autre terrain dans le coin. Donc l'école de Berlaymont est aujourd'hui bel et bien installée à Waterloo. L'école et l'internat de la rue de la Loi, eux, ont été rasés.
Ils ont laissé place à ce fameux bâtiment européen que l'on a donc baptisé Berlaymont. Un bâtiment et un nom connu dans le monde entier, au regard de  cette histoire mouvementée, ce n'est peut être qu'un juste retour des choses!
 (V.Druitte-C.Masuy)