Belges en Syrie: 3 à 15 ans de prison requis contre les combattants présumés de Vilvorde

De trois à quinze ans de prison ont été requis vendredi devant le tribunal correctionnel de Bruxelles à l'encontre des quatre jeunes de Vilvorde et Machelen soupçonnés de terrorisme. Trois d'entre eux se sont rendus en Syrie en mars 2013 pour rallier les rangs d'une brigade de Jabhat al-Nosra. Les trois prévenus présents au procès seront entendus mercredi, jeudi et vendredi prochain.

Le parquet fédéral a requis la plus importante peine, de 15 ans de prison, à l'encontre de Mohammed Sadik Cherabi. Outre le fait de s'être rendu en Syrie à deux reprises, il y aurait également envoyé ou aidé à rejoindre le pays seize personnes. En février 2014, au retour de son deuxième voyage, il est resté en contact avec des recruteurs, mais également des membres présumés de la cellule terroriste de Verviers, démantelée en janvier 2015.

Mohamed Aquichouh est parti en Syrie en mars 2013 avec Sadik Cherabi et un troisième prévenu, Annas Koundi. Il n'y est resté que jusque fin avril, mais aurait séquestré et torturé Jejoen Bontinck, lui-même déjà condamné pour des faits de terrorisme. Le parquet fédéral a réclamé à son encontre huit ans de prison et cinq ans contre Annas Koundi, qui serait toujours en Syrie.

Enfin, trois ans de prison ont été requis contre le dernier prévenu, Zouheir B. Celui-ci a acheté une voiture tout terrain avec Sadik Cherabi en vue de rejoindre la Syrie. Ce dernier est néanmoins parti seul en octobre 2013 avec le véhicule, puisque Zouheir B. se trouvait en prison pour d'autres faits.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK