Bébé nourri au lait végétal: les parents condamnés à 6 mois de prison

Le jugement est tombé ce mercredi au tribunal de Termonde, en Flandre, dans l'affaire d'un bébé de 7 mois mort de déshydratation et de malnutrition. Ses parents, originaires de Beveren, avaient nourri leur fils avec des laits végétaux. Ils ont été déclarés coupables de la mort de leur enfant, parce qu'ils avaient consciemment refusé de consulter un médecin, alors que différents membres de la famille avaient constaté un état de santé dégradé. La cour les a condamnés à 6 mois de prison avec sursis pour toute la durée de la peine.

Les laits végétaux sont une alternative aux laits de vache que certains consommateurs apprécient. Mais cette alternative ne convient pas aux bébés.

Les laits végétaux ne contiennent pas les mêmes propriétés que le lait maternel ou que les laits pour nourrissons. Les parents de Lucas risquaient 18 mois de prison.

Amaigrissement du bébé

Le petit Lucas est décédé le 6 juin 2014. Ses parents décrivaient un bébé qui ne supportait pas le lait infantile. Comme la maman ne produisait plus de lait maternel et que Lucas ne supportait pas le lait classique pour bébés, les parents, propriétaires d'un magasin bio, ont remplacé d'initiative le lait infantile par des laits végétaux. La mère se levait jusque 4 fois par nuit, avait plaidé l'avocate des parents, preuve qu'elle se préoccupait du sort de l'enfant.

Le procureur, lui, estimait que les parents ne s'étaient pas inquiétés de l'amaigrissement du bébé qui avait pesé jusqu'à 6 kilos.

Selon les parents, l'histoire est plus nuancée: l'état de l'enfant connaissait des hauts et des bas et ne se serait aggravé que dans les tous derniers jours, quand ils se sont décidés à consulter un pédiatre homéopathe qui les a immédiatement redirigés vers les urgences. Trop tard. Lucas est décédé en chemin.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK