Bastogne : le tribunal accorde un sursis de trois mois à l'abattoir

Abattoir de Bastogne
Abattoir de Bastogne - © KOEN BLANCKAERT - BELGA

Le tribunal de l'entreprise de Neufchâteau a donné le feu vert pour la poursuite des activités de l’abattoir. Malgré l’opposition du parquet, le tribunal a accordé une prolongation de la PRJ (procédure de réorganisation judiciaire) ce qui éloigne jusqu'en septembre prochain le spectre d'une faillite pure et simple.

Cette PRJ de " transfert " devrait permettre à un mandataire désigné par le tribunal d’entreprendre sans tarder des démarches pour trouver des partenaires prêts à investir sur le site afin de garantir le maintien des outils de production et la poursuite des activités. Cette procédure prévoit aussi la reprise du personnel actif sur le site.

Pratiquement, l’activité de l’abattoir est désormais conditionnée par l’existence d’une trésorerie suffisante. Elle doit permettre de tenir au moins jusqu'à la constitution d'un nouveau tour de table de partenaires privés et publics prêts à investir à Bastogne.  Sont évoqués comme partenaires publics potentiels, la Sogepa et Idelux.

Actuellement le congélateur de l’abattoir est toujours sous scellés judiciaires.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK