#BalanceTonYoutubeur : après le cinéma, les stars de Youtube sous le feu des accusations

Le Youtubeur Squeezie balance
3 images
Le Youtubeur Squeezie balance - © Squeezie

Ce lundi, le Youtubeur français Squeezie a dénoncé sur Twitter de possibles abus sexuels sur mineurs impliquant de célèbres Youtubeurs. Depuis, la twittosphère se déchaîne. Accusations et fake messages s'emmêlent. 

Juste avant de partir en vacances, Squeezie a lâché une petite bombe. Dans un tweet publié lundi, le Youtubeur aux 11 millions d'abonnés s'en est pris à certains de ses collègues "qui profitent de la vulnérabilité psychologique de jeunes abonnées pour obtenir des rapports sexuels".

Un tweet qui a été partagé en masse. Les internautes ont voulu en savoir plus et ont demandé des détails à Squeezie. Ce dernier n'a donné ni nom ni preuve mais a ajouté : "Je voulais dans un premier temps mettre un doigt sur ces pratiques et inciter les concernés à vite arrêter". 

Mais très vite, la machine est lancée et le hashtag #BalanceTonYoutubeur devient populaire sur Twitter. Pourtant, difficile de trouver de véritables accusations. On y retrouve des photomontages humoristiques mais aussi des messages qui semblent plus faux que vrais. 

Difficile de démêler le vrai du faux

Selon Mateusz Kukulka, expert en réseaux sociaux, il est "très difficile de démêler le vrai du faux (...) Mon fils de 13 m'a montré qu'il ne fallait que dix secondes pour changer le texte d'un tweet. Il peut y avoir de vraies accusations mais aussi beaucoup de bêtises". Depuis deux jours, les noms de plusieurs Youtubeurs, comme Norman, reviennent régulièrement avec le hashtag. "On ne peut pas savoir si Norman a oui ou non eu de tels comportements. Il suffirait que vingt personnes balancent sur lui et ensuite c'est l'effet boule de neige" explique le spécialiste. 

Les pommes pourries vont tomber

Inspiré par l'affaire et le hashtag #metoo, #BalanceTonYoutubeur permettra-t-il de faire tomber des têtes ? C'est ce qu'espère Mateusz Kukulka, à condition que la justice récupère des preuves tangibles d'abus sexuel. "Ce début de scandale montre en réalité que tous les secteurs professionnels sont touchés par le harcèlement. Je suis sûr que de vraies accusations vont sortir. Les pommes pourries vont tomber". 

Les Youtubeurs ne se sont pas encore fait entendre dans cette affaire. Pour Mateusz Kukulka, ça ne saurait tarder. 

Vidéo de "Vews" (RTBF)

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK