Bahar Kimyongur: Interpol retire le mandat d'arrêt international d'Ankara

Les instances juridiques de l’organisation policière internationale ne sont pas convaincues que les éléments transmis par la Turquie concernant l’intéressé permettent de répondre aux exigences des règles d’Interpol.

Bahar Kimyoungur, citoyen belge et ancien porte-parole du parti d’extrême-gauche turc DHKP-C à Bruxelles, avait été arrêté fin novembre en Italie, en vertu de ce mandat d’arrêt diffusé par Interpol à la demande des autorités turques.

Détenu depuis le 21 décembre en Italie, Bahar Kimyongur avait déjà été arrêté aux Pays-Bas, en 2006, dans des circonstances rocambolesques (les services belges l’avaient livré lors d’une opération sercrète) et à Cordoue (Espagne) en 2013.

Suite à sa dernière arrestation en Italie, il avait été assigné à résidence après treize jours de détention et attend depuis lors d’être fixé sur son sort.

Cette levée du mandat d’arrêt pourrait signifier la fin de son régime de résidence surveillée.

Julien Vlassenbroek

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK