Bagarre de Blankenberge : libération sous conditions d'un suspect, un autre reste en détention

Forces de police sur la plage de Blankenberge, en août 2020
Forces de police sur la plage de Blankenberge, en août 2020 - © MAARTEN WEYNANTS - BELGA

La chambre des mises en accusation de Gand a décidé de libérer sous conditions un suspect impliqué dans la bagarre survenue à Blankenberge le 8 août dernier. Un autre suspect reste quant à lui en détention.

La bagarre est survenue le 8 août en fin d'après-midi sur la plage de Blankenberge, près du Weststraattrap. Des dizaines de fauteurs de troubles ont été impliqués dans l'incident. Des images montrent également des affrontements avec la police. Un policier a notamment été attaqué avec un parasol.

La police locale de Blankenberge/Zuienkerke avait dû faire appel à plusieurs autres zones de police pour calmer les esprits. Dix-sept personnes avaient été arrêtées administrativement.

Trois jeunes ont ensuite été placés sous mandat d'arrêt par un juge d'instruction pour rébellion avec arme et coups et blessures entraînant une incapacité de travail.

Il y a deux semaines, la chambre du conseil de Bruges avait décidé de libérer sous conditions A.D. (18 ans), originaire de Sint-Gilles, mais le parquet avait interjeté appel de cette décision. La chambre du conseil avait par contre confirmé la détention de deux autres suspects D.B. (18 ans) et M.B. (20 ans). Ceux-ci avaient fait appel.

Jeudi, la chambre des mises en accusation de Gand a confirmé deux décisions de la chambre du conseil. A.D. est libéré sous conditions. Un autre suspect reste en détention.

Reportage du 10 août dernier:

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK