Bactérie E.coli: peut-on continuer à manger de la viande crue ?

Peut-on continuer à manger de la viande crue ?
Peut-on continuer à manger de la viande crue ? - © Emmanuel Dunand - AFP

La découverte des 19 nouveaux cas d'infection à la bactérie Escherichia coli détectés dans le Limbourg, repose la question de la consommation de la viande crue. Faut-il, par exemple, continuer à manger du filet américain ? Jean-Paul Denuit, le porte-parole de l'Afsca, l'Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire, était l'invité de notre chat à 11h30. Il a répondu à vos questions.

Il y a e un an, l'épidémie causée par la bactérie E.coli avait entraîné la mort de 47 personnes en Europe et en Allemagne. Après avoir incriminé des concombres espagnoles, c'est sur des graines germées que la bactérie avait finalement été retrouvée et identifiée comme source de l'épidémie. Faut-il continuer à se méfier de cette bactéries ? Quelles sont les mesures à prendre ? Autant de questions qui ont été posées à notre invité.

Un cas isolé

Selon le porte-parole de l'Afsca, "la situation en Allemagne n'a rien avoir avec le cas du Limbourg. Ici nous savons l'origine de la contamination et nous pouvons prendre des mesures. La contamination au Limbourg se limite à une carcasse d'animal. Au moment de l'abattage ou de la découpe le contenu de l'intestin de l'animal a contaminé la viande. Les bonnes pratiques d'hygiène (désinfection des outils, nettoyage, ...) n'ont pas été respectées dans ce cas". 

Mais il précise : "Il s'agit d'une contamination isolée. Les viandes commercialisées ne sont plus commercialisées. Il n'y a pas de raison de s'inquiéter". 

"Manger de la viande crue présente un risque"

De manière générale, "manger de la viande crue présente un risque" et ce n'est certainement pas recommandé d'en donner aux jeunes enfants.

Si la cuisson tue généralement les bactéries, ce n'est pas toujours le cas : "Certaines bactéries produisent des toxines qui peuvent résister à la cuisson", "il y a un risque pour les personnes les plus sensibles si des germes dangereuses sont présentes".

Mais pas de panique, même si le risque zéro n'existe pas, "la Belgique, grâce aux travail des entreprises et aux contrôles, présente un bon niveau de sécurité alimentaire". Les contrôles ont d'ailleurs "fortement augmenté ces dernières années", écrit-il sans donner de chiffres. "Nous intensifions nos contrôles dans les produits à risque, notamment la viande".

"Les intoxications alimentaires impliquant une hospitalisation sont rares", précise Jean-Paul Denuit.

A un internaute qui se demandait s'il était préférable d'acheter sa viande chez un artisan plutôt que dans une grande surface, il répond : "Les deux types d'établissement sont contrôlés de la même manière". Quant au bio, il "ne présente pas plus ou moins de risque que les autres types d'agriculture". 

Les dates de péremption      

"Il ne faut pas consommer le produit si la date est dépassée", rappelle Jean-Paul Denuit, "par contre, pour les mentions 'A consommer de préférence avant fin',  il n'y a pas de risque à consommer ce produit après la date". 

La mention 'A consommer jusqu'au' est justifié par le présence d'un risque microbien, explique-t-il. Pour l'autre mention 'A consommer de préférence', il n'y a pas ce risque. 

"Les entreprises doivent prendre toutes les précautions pour éviter ces contaminations", conclut-il en renvoyant vers le site internet de l'Afsca pour plus d'informations.

 

C. Biourge

Relisez le chat en cliquant ci-dessous

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK