Aviation : l’Allemagne inaugure sa première usine de kérosène "vert"

Une usine de kérosène neutre en carbone a été inaugurée lundi en Allemagne, toute première étape du développement de ce carburant dans le pays, qui veut réduire l’empreinte carbone du secteur aérien pour atteindre ses objectifs climatiques.

Cette installation, située dans la ville de Werlte (nord), sera la "première usine au monde à produire du kérosène neutre en carbone à l’échelle industrielle", s’est félicité Dietrich Brockhagen, président de l’ONG Atmosfair, à l’origine du projet.

Le kérosène "vert", ou e-kérosène, constitue l’une des pistes pour décarboner le secteur aérien, responsable de 2% des émissions de CO2 mondiales, selon l’ONG Réseau action climat. Il s’agit d’utiliser de l’hydrogène, produit par électrolyse, et de capter du CO2 dans l’atmosphère. En recombinant les deux, on obtient un carburant de synthèse imitant le kérosène d’aviation.

L’usine inaugurée à Werlte utilise du CO2 capté dans l’air et provenant d’une usine de biogaz de la région qui utilise des déchets alimentaires, tandis que l’électricité, pour produire l’hydrogène provient d’installations éoliennes et solaires.

"Pour que l’Allemagne devienne neutre en carbone, l’aérien doit également apporter sa contribution", a ainsi affirmé la ministre allemande de l’Environnement, Svenja Schulze, présente pour l’inauguration.

Mais ce carburant de synthèse reste dix fois plus cher que le kérosène d’origine fossile et est encore loin d’être compétitif pour passer à l’échelle industrielle.

La production de la nouvelle usine, qui devrait débuter au premier trimestre 2022, n’atteindra d’ailleurs qu’une tonne par jour.

Archive JT du 2 mars 2019

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK