"Avec une poche de sang, on peut sauver jusqu'à trois vies"

"Avec une poche de sang, on peut sauver jusqu'à trois vies"
"Avec une poche de sang, on peut sauver jusqu'à trois vies" - © JEAN-PIERRE MULLER - AFP

La période des vacances est toujours une période difficile pour la Croix Rouge: les dons de sang sont moins nombreux. Jessica Loson, responsable Dialogue Marketing à la Croix Rouge, répond à nos questions au micro de La Première. 

Chose inhabituelle, on ne parle pas de pénurie cette année. Pourquoi?  

Jessica Loson: "Pour le moment, notre stock en sang est stable. Je prends quand même quelques précautions, parce que je ne voudrais pas dissuader toutes les personnes qui voudraient donner du sang, de venir.  Mais en effet, pour le moment c'est stable parce que nous avons un petit peu anticipé sur la période des vacances, en essayant de convaincre tous nos donneurs de sang, et le grand public de venir donner son sang avant les vacances. Alors comment a-t-on fait ? On a participé et on a mis en place plusieurs actions juxtaposées, à des moments clés pour notre activité. On a par exemple participé à l'opération Télédon, qui était en fait une campagne de sensibilisation aux dons d'organes et de sang, et pendant deux semaines nous avions un partenariat avec la télévision locale, qui ont diffusé à plusieurs moments sur la journée, des sujets sur ces deux thématiques. Ça a bien fonctionné".

Certaines lettres sont plus importantes que d'autres

"Ce qui a surtout boosté le nombre de dons, c'est notre grande campagne de visibilité "missing type". L'idée c'était vraiment de faire disparaître les lettres A, B et O de notre environnement urbain et digital, avec un message simple derrière, qui était de dire que dans la vie, certaines lettres sont plus importantes que d'autres, comme celles des groupes sanguins qui sont vitales pour sauver des vies, ou en tous cas permettre aux personnes transfusées d'éviter le pire."

Pourquoi l'été est une période difficile ?

Jessica Loson: "Quand on sollicite nos donneurs, ils nous disent tous qu'ils sont partis en vacances, qu'ils sont sur les routes etc. Alors souvent on pense qu'on va donner son sang quand on sera plus reposés, après les vacances, on aura peut-être plus le temps. Sauf qu'on ne le sait pas toujours, mais certains voyages empêchent de donner du sang pendant une période allant de 28 jours à six mois en fonction de la destination. Et puis alors l'été c'est aussi la grande période des amours de vacances, donc là lorsqu'on change de partenaire sexuel, il faut attendre 4 mois avant de pouvoir donner son sang. Il faudra aussi attendre 4 mois si vous vous faîtes tatouer, et puis alors il y a toute une série de médicaments qui empêchent de donner leur sang de manière limitée ou définitive.

"On a comme ça toute une série de restrictions qui sont là surtout pour préserver la santé du donneur et du receveur. Je voudrais dire à toutes les personnes qui voudraient donner leur sang en cas de doute, s'ils ne veulent pas se déplacer pour rien au risque de se faire refuser, nous avons un numéro gratuit auquel ils peuvent nous contacter, donc c'est le 0 800 92 245, et une adresse mail qui est info@croix-rouge.be, où chacun peut poser ses questions en lien avec le don de sang, et on a des médecins qui répondent spécifiquement à toutes ces questions aussi."

 

Promouvoir le don de sang auprès des personnes d'origine africaine

Aujourd'hui, il y a une indication dont on doit tenir compte, c'est la présence des minorités. Expliquez-nous.

Jessica Loson: "On a de plus en plus de patients d'origine subsaharienne qui ont besoin de recevoir du sang strictement compatible au leur. Il faut savoir que les groupes sanguins de ces donneurs sont différents des populations européennes. Donc pour ces patients, il est vraiment important de trouver des donneurs strictement compatibles, et on les retrouvera auprès de personnes qui ont la même "origine ethnique". Un de nos principaux objectifs dans les prochains mois, voire années, ce sera de promouvoir le don de sang auprès des personnes d'origine africaine."

 

Que peut-on faire avec une poche de sang?

Jessica Loson: "Avec une poche de sang, il faut savoir qu'on peut sauver jusqu'à trois vies. Les poches de sang sont utilisées par les cliniciens régulièrement. On transfuse surtout des plaquettes et des globules rouges, pour par exemple lutter contre les hémorragies, pour transfuser les victimes d'accidents de la route, où là un blessé peut recevoir en une seule fois jusqu'à 50 poches de sang. On en utilise aussi pour les interventions chirurgicales? Par exemple, les médecins qui placent une prothèse de hanche peuvent utiliser pour un patient jusqu'à 2 à 5 poches de sang, on en utilise aussi pour tous les patients atteints d'un cancer qui sont sous chimiothérapie, ils reçoivent régulièrement des poches, et alors, on les utilise aussi pour les futures mamans qui connaissent des complications lors de leurs accouchements."

Quand on a donné, son sang, une poche de sang, ça peut tenir combien de jours ?

Jessica Loson: Le sang ne se conserve pas très longtemps: 42 jours. Ce qui explique notre perpétuel besoin d'avoir un approvisionnement régulier. Chaque année on a besoin de trouver 20 000 nouveaux donneurs pour remplacer tous ceux qui ne peuvent plus venir. Soit parce qu'ils ont a atteint la limite d'âge, soit parce que justement il y a toutes ces contre-indications médicales qui font, qu'à un moment donné, même si on se sent en bonne santé, on est obligé d'arrêter de donner son sang.

Newsletter info

Recevez chaque jour toutes les infos du moment

Recevoir