Avec une moyenne de plus de 40.000 cas par jour, l’Europe dépasse le pic de contaminations d’avril

Avec plus de 50.000 cas quotidiens observés ces 7 et 11 septembre, l’Europe vit incontestablement une résurgence du coronavirus ces dernières semaines… au niveau des contaminations en tout cas.

Le "record" de contaminations en un jour était jusque là de 37.798 cas le 4 avril, avant d’être battu à 4 reprises depuis, les 24 et 31 août, et en septembre, le 11, puis le 14 avec 56.382 cas en un jour.

Un chiffre record qui s’explique en grosse partie avec les résurgences observées en Espagne et en France : ce jour-là, l’Espagne a enregistré 27.404 cas, la France 7.183. A eux deux, ces pays représentaient donc plus de 60% des contaminations européennes.

Tout comme pour la Belgique, il est toutefois sans doute plus approprié de parler de "cas détectés": même si on ne dispose pas de statistiques fiables pour l’ensemble des pays européens, celles dont on dispose montrent que le nombre de tests a augmenté de façon significative dans de nombreux pays.

 

 

L’important nombre de tests en Espagne ne suffit toutefois pas à expliquer l’inquiétante hausse des contaminations dans ce pays : on voit en effet que le taux de positivité y grimpe dangereusement vers 10%, ce qui signifie que le virus circule vraiment beaucoup dans la péninsule.

Preuve en est que le nombre de décès, lui, reste toujours très loin du pic du 10 avril, où on avait regretté 4265 morts du Covid en une seule journée. Depuis le 19 juin, on n’a plus dépassé les 600 décès quotidiens sur l’ensemble de l’Europe, et la moyenne actuelle reste en dessous de 400 pour l’ensemble du continent.

C’est cela qui inquiète les virologues : même si le virus semble moins meurtrier qu’il y a 6 mois, tous les indicateurs montrent qu’il se répand à nouveau, alors qu’on aurait pu espérer vu les chiffres d’il y a quelques semaines, qu’il allait doucement disparaître de notre continent…

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK