Avec la neige, les oiseaux reviennent dans nos jardins: comment, quand et où les nourrir?

La neige ramène les oiseaux dans nos jardins
La neige ramène les oiseaux dans nos jardins - © Pixabay

Ce week-end, c’est le grand recensement annuel des oiseaux de jardin. Mais les petits volatiles sont aux abonnés absents depuis le début de l’année sur nos pelouses et dans nos arbres. Cet hiver, nos amis à plumes qui semblent pourtant bien présents dans la région mais désertent les mangeoires. Une situation qui devrait évoluer avec l’arrivée de la chape blanche. Mais comment les nourrir de façon intelligente ?

Les facteurs climatiques engendrent des dérèglements au niveau de notre écosystème. « Mais cette année est particulière, observe Anne Weiserbs, biologiste chez Natagora. L’hiver a été très doux jusqu’à il y a quelques jours et les arbres fruitiers sauvages ont beaucoup fructifié. » Résultat : un grand nombre d’oiseaux sont restés dans les campagnes et dans les forêts puisque la nature leur a offert la nourriture dont ils ont besoin. Les jardins et les mangeoires étaient donc déserts jusqu’à il y a quelques jours.

Mais ils sont de retour, ou devraient l’être dans les jours à venir. En cause : l’arrivée de la neige et de températures qui flirtent avec les zéro degrés.

Les nourrir « avec bon sens »

En les voyant traverser nos pelouses, certains sont tentés de leur donner à manger. C’est une bonne chose puisqu’ils ne trouvent plus dans la nature les ressources nécessaires à leur alimentation. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’ils se posent dans nos jardins. Mais il existe des petites astuces pour leur permettre de mieux profiter des ressources que nous leur donnons.

D’abord, la spécialiste encourage à nourrir les oiseaux « avec bon sens » : « On ne leur donne pas à manger ce qu’ils ne trouveraient pas eux-mêmes dans la nature. » Pas de lait, de pain, ou même de crêpes malgré la Chandeleur que de nombreux gourmands célébreront ce samedi.

« On prend ce qui a dans le commerce mais sans excès non plus. Rien qu’avec des graines de tournesol, on attire beaucoup d’oiseaux », encourage Anne Weiserbs. Les oiseaux qui peuplent la Belgique sont beaux, si vous voulez observer de votre fenêtre une grande variété d’espèces, la biologiste conseille de diversifier la nourriture.

Concernant l’endroit où déposer les victuailles pour animaux à plumes, Natagora invite à varier les endroits pour satisfaire un maximum d’espèces. « Un peu au sol, un peu enfoui dans les buissons pour que les petits passereaux soient bien à l’abri des prédateurs. Il faut exploiter au mieux son jardin pour offrir un maximum de possibilités », précise Anne Weiserbs.

Comment reconnaître les oiseaux ?

Le grand recensement annuel invite tous les Belges à observer les espèces d’oiseaux qui passent par leur jardin. « Si on prend la peine de regarder par la fenêtre, il n’y a pas beaucoup d’espèces que l’on risque d’observer », indique la spécialiste. Comment les différencier ? Elle invite à visiter le site de Natagora, qui accompagne les particuliers dans la reconnaissance des différentes espèces. « C’est très facile, il suffit de s’y mettre », s’amuse-t-elle.

D’autant plus que si les conditions météorologiques de ce week-end sont propices à l’arrivée des volatiles autour de nos maisons, elles sont aussi favorables à leur observation. « Au niveau visuel, la neige facilite l’observation, les oiseaux vont aussi plus facilement aux mangeoires. Ce sont de bonnes conditions pour les observer. »

Une fois vos observations retranscrites, il vous suffit de les encoder sur le site de l’association de protection de la nature. Une bonne raison pour mettre le nez dehors, peut-être.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK