"Le pire métier de l'année 2013" aux Etats-Unis? Journaliste de presse

Aux Etats-Unis, "Journaliste quotidien" élu pire métier de l'année 2013
2 images
Aux Etats-Unis, "Journaliste quotidien" élu pire métier de l'année 2013 - © Tous droits réservés

Des centaines de métiers passés en revue, des dizaines de critères évalués : le sondage de CareerCast sur la qualité des jobs américains fête cette année son 25ème anniversaire. La parution de des résultats de cette étude est un moment très attendu par le monde du travail américain. Sa conclusion? Journaliste de presse quotidienne est le pire métier de l'année.

En effet, il ressort de cette étude, basée sur les données du Bureau américain des statistiques du travail (BLS), que le métier de journaliste de presse quotidienne est considéré comme le pire job possible aux Etats-Unis. A l’opposé, actuaire serait le mieux évalué. Les facteurs principaux pour justifier ce classement sont les stress au travail, le salaire bas et le peu de perspectives.

Une ancienne journaliste témoigne: " Ce métier, souvent imaginé comme un travail rêvé par de jeunes Américains, s’est transformé en un job constamment sous des contraintes de temps, presque sans perspectives d’évolution, le tout dans environnement stressant".  Elle ajoute que ce média doit faire face à toujours plus de réductions budgétaires et surtout la concurrence accrue de la presse online : "avec l’évolution des technologies, les contenus sont accessibles en lignes de n’importe où et menacent les journaux papiers" souligne le BLS. Le bureau ajoute que le nombre de reporters devraient diminuer de 6% d’ici 2020.  

D’autres, plus pessimistes encore, comme le ‘social media marketeer’ Paul Gillin, prédisent "la fin de la presse écrite d'ici une dizaines d’années, son modèle n’étant pas rentable".

Les résultats complets de l'étude sont disponibles sur le site de CareerCast.

BF

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK