Aux Etats-Unis, l'hiver arrive un mois plus tard

Aux Etat-Unis, l'hiver arrive un mois plus tard
Aux Etat-Unis, l'hiver arrive un mois plus tard - © Tous droits réservés

Se basant sur des données récoltées à travers tous les Etats-Unis depuis plus d'un siècle, les météorologistes ont découvert que l'hiver américain s'était raccourci de près d'un mois. Tel l'hiver de Westeros, pays imaginaire de Game of Thrones, l'hiver américain se fait attendre : c'est en fait la date des premiers gels qui recule de plus en plus, avec une accélération croissante ces dernières décennies. La date moyenne du premier gel entre 2007 et 2016 arrive une semaine plus tard que celle entre 1971 et 1980.

Cette nouvelle n'est pas totalement mauvaise, comme l'explique Theresa Crimmins, écologue à l'Université d'Arizona, à nos confrères de The Guardian. La saison de croissance des plantes est plus longue et les coûts de chauffage sont moins élevés. Mais certaines plantes ont besoin d'une certaine durée de froid pour se développer, dont des espèces utilisées dans des cultures. De plus, les maladies et les parasites sont moins rapidement tués, menaçant donc plus longtemps les végétaux. Ce retard dans la diminution des températures a également un effet sur la chute des feuilles, la baisse en luminosité n'étant plus en correspondance avec les températures.

Ce changement dans les saisons va donc avoir pour conséquence une adaptation de la part des végétaux, mais aussi dans le comportement des animaux — on pense aux oiseaux migrateurs, et de la part des humains, dans leurs pratiques agricoles.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK