Augmentation en 2009 des fonds pour la lutte contre le paludisme (Unicef)

RTBF
RTBF - © RTBF

Le financement mondial de la lutte contre le paludisme a considérablement augmenté, passant de 300 millions de dollars en 2003 à près de deux milliards de dollars en 2009, selon un rapport de l'Unicef, le Fonds des Nations unies pour l'enfance, publié lundi.

"Les progrès en Afrique sont sur la pente ascendante et accélèrent", affirme le rapport de la "Journée mondiale contre le paludisme 2010" conçu avec le partenariat d'organisations non-gouvernementales, Roll Back Malaria (RBM) Partnership.

Les fonds consacrés à la lutte contre le paludisme atteignent 1,7 milliard de dollars. La production mondiale de moustiquaires imprégnées d'insecticide a été multipliée par cinq depuis 2004 pour atteindre 150 millions d'exemplaires.

L'augmentation des financements est principalement due à la contribution du Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme, ainsi qu'aux engagements récents de la Banque Mondiale et de la Fondation Bill et Melinda Gates, souligne le rapport.

Toutefois, "malgré cette aide financière externe, les fonds disponibles sont encore loin d'atteindre les 6 milliards de dollars estimés nécessaires à la mise en oeuvre des interventions de lutte contre le paludisme pour la seule année 2010", regrette l'Unicef.

La majeure partie des décès provoqués par le paludisme interviennent en Afrique subsaharienne et coûtent au continent plus de 12 milliards de dollars annuels en perte de produit intérieur brut.

Selon le rapport, les pays comme l'Eritrée, l'Ethiopie, la Gambie, le Ghana, la Zambie, l'île de Zanzibar en Tanzanie, ainsi que Sao Tomé et Principe "ont fait un effort dans leurs interventions contre le paludisme et ont remarqué une baisse de l'occurence de la maladie comme de la mortalité de 30% à 95%".


AFP

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK