Pas de grève chez Belgocontrol, 60 000 voyageurs attendus ce week-end

L'ambiance des discussions reste lourde. Ce jeudi après-midi, l'un des syndicats a même quitté la table des négociations. Le motif de la grogne qui a déjà valu un arrêt de travail, mercredi soir, ce sont les coupes budgétaires imposées par la Commission Européenne, de même qu'un allongement du temps de carrière.

Du côté de l'aéroport, on espère évidemment qu'un accord pourra être dégagé, d'autant que la journée s'annonce importante ce vendredi : environ 40 000 voyageurs doivent prendre le départ depuis Bruxelles National, tandis que les routes belges et européennes vont également se charger de touristes.

Un code couleur pour mieux prévoir son départ

Pour ce week-end qui marque le début des grandes transhumances d'été, l'aéroport de Zaventem a mis au point un code couleur. Chaque jour de la semaine se voit attribuer une couleur allant du vert au rouge foncé. Si c'est vert, il convient d'arriver au moins deux heures avant le vol. Au contraire, le rouge prévient qu'il vaut mieux être à l'avance.

"Tous les processus effectués à l'arrivée à l'aéroport - le check-in, le contrôle d'identité et de sécurité -, vous pouvez vous attendre à ce qu'il prenne plus de temps, explique Nathalie Van Impe, porte-parole de l'aéroport. Pour ne pas avoir de stress, il vaut donc mieux partir une demi-heure ou une heure plus tôt.

Ce vendredi, Bruxelles National affiche le code orange, mais passera au rouge ce samedi. En tout, ce sont 60 326 passagers qui monteront à bord des 621 vols prévus samedi et dimanche. Les destinations les plus populaires sont Barcelone, Rome, Genève, Malaga, Nice, Venise, Berlin et New York.

Liège Airport triple son effectif

L'aéroport de Bierset à Liège attend également une grande affluence ce week-end, au point de multiplier par trois son personnel par rapport à des moments plus calmes de l'année.

"Cela nécessite des renforts au niveau des personnes qui vont accueillir et informer les passagers, confie le porte-parole de Liège Airport. Cela nécessité évidemment des renforts en termes humains pour tout ce qui est contrôle des bagages, check-in, enregistrements... Au niveau de la sûreté aéroportuaire, de la gestion des passagers côté piste et de la manutention des bagages également. Tous les intervenants montent en puissance en termes d'effectif."

RTBF

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK