Au moins 25 Burkinabè tués à la frontière avec le Mali dans des violences

"Un conflit intercommunautaire entre Peuls originaires du Burkina Faso et des Dogons maliens" survenu dans le village malien de Sari (centre), à quelques kilomètres de la frontière, "a fait 25 morts au moins côté burkinabè", a déclaré à l'AFP le ministre burkinabè de l'Administration territoriale, Jérôme Bougouma.

Ces affrontements entre agriculteurs dogons du Mali et éleveurs peuls originaires du Burkina ont entraîné "un afflux de réfugiés" peuls vers le Burkina, a indiqué le ministre.

"Nous avons commencé à accueillir des centaines de réfugiés venant de Sari", a déclaré à l'AFP Abdoul Ouarma, correspondant de l'Agence d'information du Burkina (AIB) à Titao, dans la région nord-ouest du Burkina.

Entre 800 et un millier de Peuls se sont réfugiés dans des villages proches de la commune burkinabè de Banh, à 30 km du village de Sari, selon lui.


AFP
Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK