Au chevet des marronniers

RTBF
RTBF - © RTBF

Depuis, début janvier, dans le tronçon de l'avenue de Tervueren entre le Cinquantenaire et le square Léopold II, des marroniers majestueux sont abattus.

A l'initiative du roi Léoplod II de Belgique, l'entrepreneur Edmond Parmentier réalise l'Avenue de Tervueren. Les travaux se terminent en 1897,  les premiers marronniers sont plantés alors que la première exposition universelle à Bruxelles bat son plein au Cinquantenaire. Au fil du temps, certains sont morts, d'autres ont survécu aux maladies, aux coupes à répétition, à la pollution. Ils ont 113 ans. Depuis début janvier, dans le tronçon entre le Cinquantenaire et le square Léopold II, ces arbres majestueux sont tronçonnés.
Au total, 133 marronniers d'Inde seront abattus au coeur d'une circulation dense. Un travail à la tronçonneuse délicat en plein milieu urbain par des ouvriers d'une grande dextérité. Un marronnier centenaire de près de 20 tonnes et de 25 mètres de long est couché sur le flanc en 10 minutes. Montre en main !
Impressionnant ! Et le tout sans le moindre incident.Mais était-ce  vraiment nécessaire de tous les couper ? Françoise Walravens explique pourquoi dans sa séquence.

Le souci d'uniformité l'a emporté. On remplace tous les marronniers par 226 tilleuls argentés. L'alignement est parfait le long de l'avenue de Tervueren. Ces tilleuls argentés ont 15 ans d'âge, pèsent 190 kg et cela coûte 1480 euros hors TVA par arbre planté. Une rénovation estimée à 1 million 150 000 euros. Un lifting vert encore un peu terne.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK
JT 13h
en direct

La Une

JT 13h