Attentats de Paris: relaxé, Jawad Bendaoud est sorti de prison

Jawad Bendaoud, surnommé "le logeur de Daech", a été relaxé (équivalent en France de l'acquittement  par un tribunal autre que la cour d'assises) ce mercredi par le tribunal correctionnel de Paris. Il a été estimé qu'aucune preuve n'indiquait qu'il savait qu'il hébergeait des djihadistes. Il est sorti de prison après cette annonce. 

À l'annonce de ce jugement, l'homme, qui n'a cessé de clamer son innocence durant le procès, a réagi en faisant un signe de victoire, avant d'embrasser son avocat.

"C'est un scandale !", a-t-on pu entendre, dans un cri s'élevant du côté des parties civiles.

Jawad Bendaoud était accusé d'avoir hébergé deux djihadistes impliqués dans les attentats du 13 novembre 2015 à Paris. Le parquet de Paris avait réclamé quatre ans d'emprisonnement à son encontre. Lui qui était déjà détenu depuis 27 mois.

Les deux autres prévenus condamnés

Les deux autres prévenus dans ce procès ont eux été condamnés.

Le tribunal a prononcé une peine de 5 ans ferme pour Youssef Ait Boulhacen pour non-dénonciation de crime terroriste.

Mohamed Souman a lui été condamné à 4 ans de prison dont une année avec sursis pour recel de malfaiteurs terroristes et pour avoir fourni un logement à Abdelhamid Abaaoud et Chakib Akrouh après les attentats du 13 novembre 2015 (ce chef d'inculpation était identique à celui de Jawad Bendaoud).

Selon Europe 1, le ministère public français fait appel de la relaxe pour faits de recel de malfaiteurs terroristes de Jawad Bendaoud.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK