Attentats de Bagdad: #NotJustANumber, l'hommage aux victimes

Les Irakiens prient pour les victimes de l'attentat de Baghdad.
Les Irakiens prient pour les victimes de l'attentat de Baghdad. - © YOUTUBE

Depuis le 3 juillet, le Londonien Mustafa al-Najafi  dénonce sur Twitter une passivité des médias face aux attentats de Bagdad. C'est lui, le 4 juillet, qui initie le hashtag#NotJustANumber (pas seulement un nombre) et publie sur Twitter des biographies de victimes disparues.

Des biographies qui émeuvent

"Mohammed Mahdi alBadry a été tué lors des attentats de Baghdad samedi. Aujourd'hui sa femme a donné naissance à leur fils."

"Mohammad Baqir al-Khazali. Il était pleuré par son oncle hier, depuis le Nouveau-Mexique."

"Iraqi Mohammed Haweidi était un écrivain historien britannique, il était à Baghdad pour servir son peuple. RIP."

"Adel Euro était un acteur autodidacte. Il voulait 'vivre, rêver, créer et inspirer'"

"Akarm était sorti faire les magasins avec son ami. Ses funérailles ont eu lieu aujourd'hui. Sa mère ne pouvait plus s'arrêter de pleurer."

"Ça me fend le cœur... Comment ses parents peuvent-ils avoir la patience de se faire répéter qu'ils l'ont perdue ?"

"Deux jeunes frères, et sur cette photo il portent la même chemise. Egalement tués durant l'attaque terroriste de Baghdad."

"Accablant, pour cette famille, de perdre leur fils bien aimé, qui allait entrer à l'université l'année prochaine."

"Mustafa Mahdi tenait un étal au marché animé de Karada. Il a été tué durant les attentats de Baghdad."

"Adel s'était récemment fiancé, et il espérait se marier avant la fin de l'été. Tué à Baghdad."

"Adnan, Akram et Karar, trois autres amis tout juste diplômés, ils étaient prêts à commencer leur vie."

"La jeune Ruqayya Hasan, son frère Hadi et son père, tous tués dans les attaques terroristes de Baghdad."

"Le joueur de football irakien Ghanem Irebi a enterré son fils, tué lors les attaques terroristes de Baghdad."

"Les morts en Irak ne sont que des statistiques"

Ses tweets émouvants ont pris une grande ampleur sur le net ; le hashtag#NotJustANumber fuse sur les réseaux sociaux.

Sa démarche semble efficace; les médias diffusent désormais largement son message. Interrogé par L'Orient-Le Jour, il affirme que "pour les médias, les morts en Irak ne sont que des statistiques. La fréquence des attaques fait que le choc n'est pas le même qu'ailleurs, comme quand un attentat a lieu en Europe par exemple". 

 

L'attentat le plus meurtrier que Bagdad ait connu

Le bilan de cette tragédie est affolant : 250 morts, et près de 200 blessés. Le message du hashtag #NotJustANumber rappelle que derrière ces chiffres se cachent des victimes...

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK