Attentat déjoué en France: des armes à feu et du matériel servant à la fabrication d'explosifs retrouvés

C'est la DGSI qui est intervenue, avec l'appui du RAID.
C'est la DGSI qui est intervenue, avec l'appui du RAID. - © MATTHIEU ALEXANDRE - AFP

Des armes "de poing" ou "longues" et du matériel rentrant dans la composition d'explosifs ont été trouvés lors de perquisitions après l'arrestation mardi de deux hommes soupçonnés de vouloir commettre un attentat "imminent" en France, a-t-on appris de source proche de l'enquête.

Des perquisitions étaient en cours à la mi-journée à Marseille (Sud-Est), où les deux suspects, âgés de 29 et 23 ans, "de nationalité française", et "radicalisés" ont été arrêtés mardi matin, avait indiqué un peu plus tôt le ministre de l'Intérieur Matthias Fekl.

Selon France Info, les deux suspects Mahiédine M. (30 ans) et Clément B. (24 ans) viennent des Hauts-de-France. Ils se seraient radicalisés à la prison de Sequedin, dans le Nord.

La DGSI aurait trouvé une photo d'un des suspects avec un drapeau de l'Etat islamique, un fusil-mitrailleur, des munitions, et la une du journal Le Monde du 16 mars avec une photo de François Fillon. Le candidat LR bénéficie d'une protection renforcée depuis vendredi.

 

Newsletter info

Recevez chaque jour toutes les infos du moment

Recevoir