Attentat de la gare Centrale: c'est un jeune avocat qui a pris la photo de l'explosion

Rémy Bonnaffé est le seul témoin direct de l’attaque de mardi soir.
Rémy Bonnaffé est le seul témoin direct de l’attaque de mardi soir. - © Tous droits réservés

Mardi soir, à 20h45, le seul témoin de l’explosion de la gare centrale a immédiatement photographié la scène. Interviewé par la RTBF, ce jeune avocat gantois de 23 ans explique à la RTBF qu'il a pris ce cliché dans le but d’avertir un maximum de gens qu'ils ne devaient pas se rendre dans la gare.

C’est au moment où il regardait le tableau des horaires de trains qu’il a entendu l’explosion et vu un bagage en feu. "Je n'ai pas vu de terroriste, ni quelqu'un de concret qui était en train de courir", raconte Rémy à la RTBF. "Il y avait beaucoup de gens effrayés qui cherchaient de la protection et qui allaient sortir de la station. Comme le feu était assez petit, j'ai pensé que ça pouvait être un appareil électronique qui avait explosé. Ce n'est que quand j'ai entendu la deuxième explosion suivie de coups de feu que j'ai pensé que je devais vraiment partir. Avec tout ce qui s'est passé dans les pays proches, je sais que quelque chose de pire peut arriver après une explosion comme celle-là".

Dehors, les gens ne savaient pas

Ensuite il a quitté la salle. "Lorsque je suis sorti, J’ai vu dehors que les gens ne savaient pas ce qui s’était passé et ma première réflexion a été de rechercher sur la place qui se trouve devant la gare s’il y avait des forces de l’ordre, mais il n’y avait que peu de monde sauf des gens de la sécurité. C’est alors que j’ai voulu trouver un espace protégé, à l’intérieur pour ne pas être dans la meute si quelque chose d’autre devait se passer. "

Je ne suis pas choqué

Aujourd’hui, le calme est revenu et Rémy Bonnaffé, témoin involontaire de la tentative d’attentat, n’est pas sous le choc: "Je comprends ce qui s’est passé, j’ai évité le pire car la valise était équipée pour faire beaucoup de dommages, mais je ne suis pas choqué. "

"Ma première réaction a été d’avertir tout le monde. Je voulais d’abord être sûr que tout le monde évite la gare Centrale. Ensuite des journaux m’ont contacté pour pouvoir utiliser la photo. Ce que j’ai autorisé, puisque cela montrait que le résultat n’était pas si grave. "

Rémy Bonnaffé est le seul témoin direct de l’attaque de mardi soir. Depuis, il a été sollicité par les médias du monde entier.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK