Attentat au Musée Juif: le procès débutera le 10 janvier 2019

Attentat au Musée Juif: le procès débutera le 10 janvier 2019
2 images
Attentat au Musée Juif: le procès débutera le 10 janvier 2019 - © Tous droits réservés

Le procès de l'attentat au musée juif de Bruxelles de mai 2014 débutera le 10 janvier 2019, vient d'apprendre la RTBF. Le jury d’assises sera constitué trois jours plus tôt, le lundi 7 janvier. Les débats sont planifiés jusqu’au 1er mars inclus. Sur le banc des accusés, on retrouvera deux hommes: Mehdi Nemmouche et Nacer Bendrer.

12 jurés et 3 magistrats seront chargés de juger le premier attentat qui aurait été commis par un djihadiste de retour de Syrie. Vu la longueur du procès, prévu pour deux mois, 12 jurés suppléants seront aussi désignés pour palier les absences éventuelles qui pourraient perturber le déroulement du procès. Un magistrat assesseur supplémentaire sera lui aussi choisi.

C'était le 24 mai 2014. Un homme lourdement armé entrait dans le musée juif de Bruxelles et tuait quatre personnes : un couple de touristes israéliens, Miriam et Emanuel Riva, le réceptionniste, Alexandre Strens et une bénévole française, Dominique Sabrier.

La tuerie aura duré moins de trois minutes. Une semaine plus tard, le 30 mai 2014, Mehdi Nemmouche sera arrêté à Marseille. Il descend d’un bus Eurolines, dans lequel il était monté à Bruxelles. Il porte avec lui un sac de sport dans lequel sont retrouvés les armes utilisées pendant l'attaque.

Remis à la Belgique, Mehdi Nemmouche refuse de répondre aux questions des juges et des enquêteurs depuis plus de quatre ans. Selon ses avocats, Me Courtoy et Me Laquay, il nie être l'auteur des coups de feu. Mais il devrait s'exprimer sur l'affaire pour la première fois devant la Cour d'assises.

A ses côtés dans le box des accusés, sera assis Nacer Bendrer, un français arrêté à Marseille en décembre 2015. Il est suspecté d'avoir fourni les armes à Mehdi Nemmouche, qu'il avait fréquenté en prison. Les deux hommes doivent répondre d'assassinats dans un contexte terroriste.

9 parties civiles sont à ce jour constituées. Les proches des victimes, mais également quatre personnes morales : l'Asbl du Musée Juif, le Centre pour l'égalité et la lutte contre le racisme, le Comité de coordination des Organisations juives de Belgique, et l'Association française des victimes du terrorisme.

Le procès aura lieu à Bruxelles, dans la salle de la Cour d'assises, sous très haute sécurité.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK