Attaque contre la Belgique déjouée au Kosovo : 4 islamistes inculpés à Pristina

Une église serbe à Mitrovica
Une église serbe à Mitrovica - © STR - AFP

Trois hommes et une femme kosovars, dont deux disposent également de la citoyenneté belge, ont été inculpés à Pristina, soupçonnés d'avoir projeté des attentats islamistes, notamment contre une église orthodoxe serbe du Kosovo, a-t-on appris de source judiciaire. L'acte d'accusation consulté par l'AFP fait également état de projets d'attaques non précisés en France et en Belgique. En juin, un tribunal de Pristina avait indiqué que les suspects avaient planifié de commettre des "attaques suicides dans des endroits fréquentés par des citoyens, en Belgique et en France".

Selon l'acte d'accusation, outre l'attaque contre une église orthodoxe à Mitrovica-nord, les quatre djihadistes inculpés le 4 octobre, comptaient organiser celles de deux discothèques de l'enclave serbe de Gracanica et de membres de la force internationale de maintien de la paix (KFOR, force de l'Otan au Kosovo).

Le groupe, qui avait entrepris de recruter des volontaires, projetait de "placer des explosifs dans les discothèques et les déclencher à distance" ou d'y organiser "des attaques suicides".

L'autre mode d'action prévoyait une attaque par des commandos d'assaillants munis de fusils automatiques de type kalachnikov et "de grenades à main, sur le modèle des attaques de 2015 à Paris", poursuit l'accusation.

Projet le plus avancé, l'attentat contre une église du secteur serbe de la ville divisée de Mitrovica a été "prévenu par les arrestations", précise l'accusation.

"L'idée était d'attaquer des groupes de gens se réunissant pour leurs fêtes religieuses"

Cité dans le document, le chef de ce groupe baptisé "Les Auxiliaires de l'Etat islamique au pays des aigles", Bujar Berhami, 26 ans, a expliqué durant l'enquête que "l'idée était d'attaquer des groupes de gens se réunissant pour leurs fêtes religieuses".

Berhami a été arrêté en septembre, tandis que Resim Kastrati, 26 ans, Gramos Shabani, 26 ans, et Edona Haliti, 25 ans, l'avaient été en juin. Berhami et Shabani disposent également de la citoyenneté belge.

Berhami était en contact avec des djihadistes des Balkans partis combattre dans les rangs de l'Etat islamique (EI) en Syrie et en Irak, et avec qui il a évoqué le recrutement de volontaires pour des attaques-suicides.

Il est présenté par l'accusation comme un des organisateurs de l'attentat déjoué contre l'équipe israélienne de football lors de son match à Shkodra (nord) en Albanie en novembre 2016.

Durant l'enquête, Berhami a expliqué que "l'idée était de commencer l'attaque avec un drone contre les Israéliens, puis avec des kalachnikovs".

En mai, huit autres islamistes ont été condamnés à des peines allant jusqu'à 10 ans de prison pour cet attentat déjoué.

Environ 90% des 1,8 million d'habitants du Kosovo sont musulmans, l'écrasante majorité pratiquant un islam modéré.

Toutefois, entre 300 et 400 Kosovars, surtout des jeunes, ont rejoint les djihadistes qui ont combattu en Syrie et en Irak. Plus de 50 ont été tués, selon les autorités.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK