Attaque à Charleroi: Paul Magnette rend hommage aux deux policières sorties du coma

L'état de santé des deux victimes de l'agression à la machette est désormais stable, a-t-on appris de source policière.
L'état de santé des deux victimes de l'agression à la machette est désormais stable, a-t-on appris de source policière. - © NICOLAS MAETERLINCK - BELGA

Les deux policières qui ont subi une agression à la machette, samedi devant l'hôtel de police de Charleroi, ont été sorties du coma artificiel dans lequel elles avaient été plongées. La plus grièvement blessée devra subir plusieurs interventions de chirurgie faciale. Sa collègue sera quant à elle transférée dans un hôpital spécialisé pour être opérée à nouveau.

L'état de santé des deux victimes de l'agression à la machette est désormais stable, a-t-on appris de source policière.

Plusieurs opérations à venir

Opérées toutes les deux en urgence lors de leur admission à l'hôpital Notre-Dame de Charleroi, elles ont été plongées dans un coma artificiel duquel elles sont à présent sorties.

Hakima, la plus sévèrement touchée par un coup de machette qui lui a fendu le visage, devra subir plusieurs opérations de chirurgie faciale. Elle a été prise en charge par les meilleurs spécialistes du pays.

Corinne, qui souffre de blessures au cou et à la mâchoire, devra être transférée dans un hôpital spécialisé afin d'y subir une deuxième opération.

Visite de Charles Michel et Paul Magnette

Plus tôt dans la journée de dimanche, le Premier ministre Charles Michel et le bourgmestre de Charleroi Paul Magnette se sont rendus à l'hôpital où sont soignées les deux policières victimes de l'attaque à la machette samedi. Ils ont pu rencontrer les proches d'une des victimes et le corps médical.

A l'écart de la presse, ils ont pu rencontrer les proches d'une des deux policières actuellement plongées dans un coma artificiel, ainsi que le corps médical, avant de se rendre à l'hôtel de police pour un point presse.

"Nous avons eu un échange poignant avec cette famille qui nous a fait part de ses émotions et de ses inquiétudes", a déclaré Paul Magnette. "Je tiens à saluer l'héroïsme et le professionnalisme exemplaires des trois policières qui sont intervenues. Elles ont sans doute sauvé de nombreuses vies au prix de sévères blessures. Cela démontre en tout cas que le dispositif de checkpoint mis en place est efficace."

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK