"Astérix chez les Bretons" bientôt adapté au cinéma

RTBF
RTBF - © RTBF

Après "Astérix et Obélix contre César" de Claude Zidi en 1999, "Mission Cléopâtre" d'Alain Chabat en 2002 et "Astérix aux jeux olympiques" de Frédéric Forestier et Thomas Langmann en 2008, les Editions Albert-René (propriété du groupe Hachette) annoncent un quatrième long-métrage mettant en scène le célèbre petit gaulois.

Mais cette fois-ci, ce n'est plus le fils de Claude Berri, Thomas Langmann, qui sera le partenaire de cette nouvelle aventure. Il est vrai que son "Astérix aux jeux olympiques", malgré un budget pharaonique et une campagne de promotion au rouleau-compresseur, n'avait totalisé "que" 7 millions d'entrées - soit beaucoup moins que "Mission Cléopâtre" (plus de 14 millions d'entrées), à ce jour la plus réussie de toutes les adaptations d'une bande dessinée franco-belge, grâce au talent d'Alain Chabat -.

Pour ce quatrième film "live", c'est la société de production "Fidélité" qui décroche la timbale. Pas étonnant: elle a réussi un "carton" au box-office du cinéma français en 2009 avec son adaptation du "Petit Nicolas" d'après Sempé et Goscinny... Pas étonnant non plus que ce soit le réalisateur de ce "Petit Nicolas", Laurent Tirard, ancien journaliste au magazine "Studio", qui ait été choisi pour mettre en scène ce nouvel "Astérix".

Avec la complicité de son fidèle collaborateur Grégoire Vigneron, Tirard a planché sur une adaptation d'un des chefs-d'uvre de la série: "Astérix et les Bretons", délicieuse caricature des us et coutumes de la Grande-Bretagne signée René Goscinny. Cet album avait d'ailleurs déjà fait l'objet d'une adaptation en dessin animé en 1996. Si le nom de Tirard a d'ailleurs été révélé à la presse ce lundi, la distribution du film, par contre, n'est pas encore connue. Gérard Depardieu endossera-t-il la défroque d'Obélix une quatrième fois ? Et Clovis Cornillac (qui avait succédé à Christian Clavier) sera-t-il encore de l'aventure ? Comme disent les Bretons: "wait and see".

 

Hugues Dayez, avec AFP

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK