Assange, Snowden, Manning, Harrison: qui sont ces lanceurs d'alerte?

Quatre lanceurs d'alerte: Assange, Snowden, Harrison et Manning
Quatre lanceurs d'alerte: Assange, Snowden, Harrison et Manning - © Tous droits réservés

Alors que la Grande-Bretagne s’apprête à examiner la demande d’extradition vers les Etats-Unis de Julian Assange, un groupe d’universitaires belges a remis, ce mercredi, un Academic Honoris Causa à quatre lanceurs d’alerte : Julian Assange, Chelsea Manning, Sarah Harisson et Edouard Snowden. Quatre personnes qui ont décidé, un jour, de se mettre en danger pour révéler des informations qu’elles refusaient de garder secrètes.


►►► A lire aussi: Assange Day: Julian Assange, figure des lanceurs d'alerte, "en danger", ses soutiens belges se mobilisent


Assange et Snowden

Julian Assange et Edward Snowden sont les deux lanceurs d’alerte les plus célèbres. Le premier, fondateur de Wikileaks, pour avoir publié sur son site des informations secrètes montrant les exactions de l’armée américaine en Afghanistan. Longtemps réfugié à l’ambassade équatorienne à Londres, il est aujourd’hui incarcéré dans une prison britannique avant d’être éventuellement vers les Etats-Unis. Pays dont le président, Donald Trump, a indiqué qu’il souhaitait voir le lanceur d’alerte être exécuté.

De son côté, Edward Snowden est un informaticien qui travaillait à la CIA et à la NSA, les services secrets américains. En 2013, il révèle, à des médias, les détails top secret de plusieurs programmes de surveillance de masse. Inculpé de vol et d’espionnage, l’homme s’exile à Hong Kong puis à Moscou où il se trouve toujours aujourd’hui.

Manning et Harrison

Chelsea Manning et Sarah Harrison sont un peu moins connues qu’Assange et Snowden. Il faut dire que la première était à l’époque un premier et ne s’appelait pas Chelsea mais Bradley, analyste de l’armée américaine au Koweit, le jeune homme est arrêté pour avoir fait parvenir à Wikileaks quelque 750.000 documents secrets relatifs à des câbles diplomatiques et des informations militaires.

Condamné à 35 ans de prison, le jeune homme se déclare transgenre et devient Chelsea. En 2017, le président Obama commue sa peine et Chelsea Bradley est libérée après 7 ans de détention. En 2019, la lanceuse d’alerte avait été à nouveau incarcérée pour avoir refusé de témoigner devant un grand jury chargé d’enquêter sur Assange et Wikileaks.

De son côté, Sarah Harrison est une journaliste britannique qui s’est rapidement impliquée dans l’équipe de défense d’Edward Snowden. C’est elle qui a aidé le lanceur d’alerte à s’échapper en juin 2013 alors qu’il était coincé à Hong Kong. Elle réserve plusieurs dizaines de billets d’avion pour brouiller les pistes, accompagne Snowden dans le vol de Moscou puis reste bloquée, avec lui, pendant 40 jours, dans la zone de transit de l’aéroport de Moscou. Celle qui a aussi été l’assistante de Julian Assange a aujourd’hui créé la fondation "Courage" qui a pour but de défendre les lanceurs d’alerte à travers le monde.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK