Asile et migration: l'armée américaine pourrait ériger des tentes à la frontière

Asile et migration: l'armée américaine pourrait ériger des tentes à la frontière
Asile et migration: l'armée américaine pourrait ériger des tentes à la frontière - © GUILLERMO ARIAS - AFP

L'armée américaine pourrait ériger six campements de tentes près de la frontière avec le Mexique pour héberger temporairement des migrants, a indiqué mercredi le Pentagone.

Le ministère de la Sécurité intérieure (DHS) a remis au ministère de la Défense une demande formelle pour "construire des installations temporaires sur six sites choisis par le DHS pour abriter un minimum de 7.500 migrants adultes détenus", a indiqué dans un communiqué un porte-parole du Pentagone, le commandant Chris Mitchell.

Le Pentagone "n'assurera ni la détention ni la surveillance des migrants détenus sur ces installations" qui seront placées sous la responsabilité de la police migratoire ICE, a-t-il ajouté.

Cette demande sera "formellement examinée très bientôt par le ministre de la Défense par intérim Patrick Shanahan", conclut le communiqué.

Cette annonce intervient alors que le président Donald Trump doit présenter jeudi après-midi à la Maison Blanche sa nouvelle politique migratoire qui, selon le Washington Post, devrait être largement basée sur une immigration au mérite.

100.000 migrants interpellés

Selon les chiffres officiels américains, plus de 100.000 migrants ont été interpellés après avoir traversé illégalement la frontière américaine depuis le Mexique en avril, un seuil symbolique dépassé pour le deuxième mois consécutif.

Au total, 460.294 personnes ont été arrêtées à la frontière avec le Mexique depuis le début de l'année fiscale 2019, le 1er octobre.

De nombreux migrants sont remis en liberté en attendant l'examen de leur demande d'asile car les centres d'hébergement d'urgence de la police aux frontières sont débordés.

En majorité, les clandestins se rendent aux autorités et déposent des demandes d'asile. La plupart d'entre eux viennent d'Amérique centrale - Honduras, Guatemala, Salvador principalement - et déclarent fuir la violences et la pauvreté qui sévit dans leur pays.

Archives: Journal télévisé 14/11/2018

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK