Artic Sunrise de Greenpeace: mobilisation dans 47 pays dont la Belgique

Artic Sunrise de Greenpeace: rassemblements dans 40 pays dont la Belgique
Artic Sunrise de Greenpeace: rassemblements dans 40 pays dont la Belgique - © RTBF - F. NIce

Greenpeace international organise ce samedi une série de rassemblements de protestation dans une quarantaine de pays après l’arrestation de 30 de ses activistes et l’arraisonnement de leur bateau, l’Arctic Sunrise, le 19 septembre en mer de Barents. Une arrestation intervenue après que deux militants de Greenpeace aient tenté d’escalader une plate-forme pétrolière de Gazprom.

Les 30 activistes parmi lesquels se trouvent deux professionnels de la presse ont été inculpés cette semaine de piraterie par la justice russe. Ils sont en détention préventive pour deux mois et risquent 10 à 15 ans de prison.

La journée de mobilisation a débuté en Nouvelle-Zélande, puis en Europe, et devait se poursuivre aux Etats-Unis et au Canada.

A Bruxelles, entre 200 et 300 sympathisants et militants de Greenpeace se sont rassemblés place de la Liberté. Plusieurs élus et parlementaires PS, SP.a, Ecolo et Groen étaient présents. Ils ont annoncé des initiatives tant au niveau du parlement belge que du parlement européen pour obtenir la libération des 30 passagers de l’Arctic Sunrise.

Le combat de Greenpeace a donc pris une double signification : la défense du droit à la désobéissance civile par des actions pacifiques s’ajoute à son combat d’origine, le projet de faire de l’Arctique une zone sans exploitation pétrolière.

Notons qu'à Paris ils étaient environ 300 à manifester, à Londres près d'un millier dont l'acteur Jude Law et les musiciens Paul Simonon (The Clash). 

F. Nice

 

 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK