Manifestations interdites à Molenbeek: 34 arrestations administratives et deux judiciaires

La situation est progressivement revenue au calme à Molenbeek après les tensions de cet après-midi liés aux manifestations prévues, puis interdites. La police fait état de 34 arrestations administratives dont cinq de personnes issues de la mouvance d'extrême-droite. Deux arrestations judiciaires ont également été effectuées dont le riverain ayant heurté une habitante du quartier en tentant de fuir avec son véhicule.

Un rassemblement moins important que prévu

Environ 400 personnes se sont finalement rassemblées samedi après-midi à proximité de la place communale de Molenbeek et de la station de métro Comte de Flandres, a indiqué la police locale Bruxelles-Ouest (Molenbeek-Saint-Jean, Jette, Ganshoren, Koekelberg, Berchem-Saint-Agathe).

La police tentait de convaincre les personnes de quitter les lieux. Une centaine de jeunes ont tenté de rejoindre la place de la Bourse depuis Molenbeek, mais ont été repoussés par la police. En tout, environ 100 personnes ont été interpellées à Molenbeek et Bruxelles samedi, a indiqué la police.

Plus tôt samedi, sept militants d'extrême droite ont été interpellés à Molenbeek. Deux d'entre eux ont été appréhendés en possession d'un pepper spray. Les cinq autres étaient en chemin vers la Bourse, où des organisations de gauche se sont rassemblées pour protester contre "l'islamophobie". Un rassemblement dispersé par la police, qui aurait aussi interpellé une trentaine de personnes.

Dans le courant de l'après-midi, des centaines de personnes se sont retrouvées devant le commissariat de police sur la place communale de Molenbeek et dans les rues avoisinantes. La police était présente en masse, un hélicoptère circulait au dessus de la zone et une autopompe avait également été amenée sur place.

Une dame a par ailleurs été renversée par une Audi A1 conduite par un habitant du quartier voulant éviter un contrôle. La police a confirmé l'arrestation du chauffard. 

La situation semblait se calmer samedi vers 18h45, même si le dispositif policier restait important.

Quelques rassemblements à Bruxelles

Par ailleurs, une trentaine de personnes ont mené de courtes actions à Dilbeek, Molenbeek-Saint-Jean et Bruxelles ce samedi matin. Ils protestent contre les attentats du 22 mars à Bruxelles et contre l'interdiction des manifestations samedi et dimanche dans la Région bruxelloise.

Les manifestants anti-islam se sont rassemblées au centre culturel Westrand, dans la commune brabançonne de Dilbeek. Ils se sont ensuite rendus à Molenbeek, où ils ont brandi une banderole et ont scandé des slogans. Après un quart d'heure, le groupe s'est dirigé vers l'Atomium.

Cette action survient alors que la manifestation annoncée par le groupuscule d'extrême droite Génération Identitaire ce samedi à Molenbeek a été annulée. Le cabinet du ministre-président bruxellois Rudi Vervoort avait annoncé ce vendredi qu'un "arrêté d'interdiction de manifestation sur le territoire régional a été officiellement".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK