Après 76 ans de silence, deux rescapés bruxellois de la Shoah vivent des retrouvailles émouvantes

Ils étaient amis d'enfance. En octobre 41, la guerre les a séparé. Les familles d'Alice Gerstel et de Simon Gronowski habitaient Bruxelles. Juives toutes les deux, les destins de ces deux familles se sont éloignés. Tragiquement. Alice et sa mère, après s'être cachées dans la maison des Gronowski, ont réussi à fuir la Belgique occupée (son père avait entre-temps réussi à s'arranger avec un passeur français). Simon et sa famille, eux, sont restés à Bruxelles. Après 18 mois à se dissimuler, ils furent déportés vers Auschwitz. Le petit Simon, âgé de 11 ans, a réussi à s'échapper du train de la mort.

76 ans se sont écoulés. Aucun des deux comparses bruxellois ne savaient que l'autre avait survécu à l'horreur nazie. Et c'est donc avec une émotion vive qu'Alice Gerstel Weit (89 ans) et Simon Gronowski (86 ans) se sont revus, au musée de l'Holocauste, à Los Angeles, ce 12 avril. Des retrouvailles intenses. Tous deux avaient encore sur eux des photos datées de 1940.   

Quelques moments de cet échange, au Musée de l'Holocauste, à Los Angeles:

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK