Appli régimes: la mort du diététicien?

Appli régimes: la mort du diététicien?
Appli régimes: la mort du diététicien? - © Tous droits réservés

Weight Watchers", "Fat Secret", "Suivre mon poids", ou encore "Maigrir avec plaisir", les applications régimes pour tablettes et smartphones rencontrent un réel succès à l'approche de l'été. Si elles peuvent aider à entamer un régime ou à surveiller son poids, elles ne remplacent pas les conseils personnalisés d'un diététicien.

Pour ressortir au plus vite petites tenues et bikinis, beaucoup sont celles (et ceux) qui entament un régime à cette période de l'année. Et pour les aider à retrouver la forme ou garder la ligne, il n'hésitent pas à utiliser leur smartphone comme coach minceur.

C'est le cas de Laura, 30 ans et quelques kilos de trop... A l'approche de l'été, elle a décidé de débuter un régime à points qu'elle suit grâce à une application très facile d'utilisation : "On sort son smartphone, on introduit les aliments et on voit le nombre de points correspondant. L'application me permet de voir où j'en suis dans mon alimentation et dans ma journée, si je peux remanger quelque chose ou si je dois m'arrêter. C'est très pratique et rapide, pour nous qui sommes toujours sur nos smartphones...". Laura y voit d'autres avantages comme des idées de recettes que lui fournit l'application, en fonction des restes dans le frigo: "Je les note dans l'application qui me donne un pannel de recettes toutes faites, en comptabilisant les points directement, c'est vraiment bien".

"La mort annoncée du diététicien"

Recettes minceur, exercices adaptés, compteur de calories, courbe de poids, ces applications proposent toute une série d'outils pour vous aider à faire attention au quotidien, en fonction de votre profil et votre objectif de perte de poids. Elles sont généralement gratuites ou ne dépassent pas les deux à trois euros.

"C'est la mort annoncée du diététicien", réagit Pascale Robience, diététicienne et professeur de diététique. "Plus sérieusement, ça peut être un outil efficace pour monsieur et madame tout le monde, qui est en parfaite santé et souhaite perdre un ou deux kilos pour pouvoir enfiler son bikini ou son short pendant les vacances, puisque c'est aussi une méthode permettant de calculer les calories. Mais on sait depuis longtemps que calculer les calories, même sous forme de points, ça ne donne pas de résultats sur le long terme", poursuit-elle.

"Nous diététiciens, nous sommes souvent confrontés à des patients qui ont des pathologies, des patients en surcharge pondérale qui ont aussi développé un diabète ou des maladies cardiovasculaires, et ce type de méthode ne va jamais remplacer la prise en charge diététique et aussi l'accompagnement psychologique que la diététicienne peut apporter au patient en cabinet de consultation", précise encore Pascale Robience.

Un outil mais pas une solution efficace sur le long terme donc, surtout lorsqu'un excès de poids cache une pathologie qu'une application seule ne pourra jamais dépister. Et encore moins traiter.

Catherine Tonero

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK