Appel des médecins généralistes à Maggie de Block: "Nommez un commissaire pour gérer le coronavirus"

Appel des médecins généralistes à Maggie de Block: "Nommez un commissaire pour gérer le coronavirus"
Appel des médecins généralistes à Maggie de Block: "Nommez un commissaire pour gérer le coronavirus" - © Tous droits réservés

Paul De Munck, président du Groupement Belge des Omnipraticiens, le principal syndicat des médecins généralistes, lance un appel clair à la ministre de la Santé et la première ministre belge sur Soir Première.

Ce vendredi, le SPF a communiqué que la Belgique comptait 59 nouveaux cas d’infections. Le nombre total de cas détectés dans notre pays s’élève désormais à 109.

Certains médecins généralistes dénoncent la gestion de cette épidémie par les autorités de santé. La fédération des généralistes de Charleroi a par exemple appelé ses membres à se rassembler pour lancer un appel à l’aide.

"On a envie d’agir, mais on n’a pas le matériel pour le faire. Soit on se met en danger personnellement, on agit et on propage peut la maladie. Soit on nous donne les armes et on va pouvoir éviter des contaminations", explique l’un des manifestants.

Paul De Munck, président du Groupement Belge des Omnipraticiens, comprend la colère de ses collègues de Charleroi : "On est au front et on est sans munitions, sans équipement. On a l’impression que cela ne fonctionne pas au niveau du poste de commandement."

Selon lui, la ministre fédérale de la Santé et la première ministre ne les écoutent pas assez : "Il n’y a pas de général en chef qui contrôle la situation. Madame De Block, les médecins ne pleurent pas. Ils assument leur boulot, mais les médecins généralistes veulent être associés au poste de commandement pour vous dire comment ça se passe sur le terrain."

Besoin de matériel

Il est impossible de se procurer masques et de frottis de dépistage. "Les hôpitaux et les services d’urgence déclarent qu’ils sont en train de puiser dans leur stock. Il n’est pas trop tard, mais il est temps ", poursuit Paul De Munck.

Il souhaite également que les médecins généralistes soient mieux informés : "On a fait une commande d’urgence et on ne sait pas quand on l’aura non plus. Si les autorités sont certaines qu’elles n’auront pas les masques avant une date déterminée, qu’ils le disent et on cherchera ensemble des solutions. "

Paul De Munck veut que l’on arrête de reporter la faute sur les compétences des différents ministres et souhaite que les autorités prennent exemple de la crise du H1N1 en 2009 : " Nommons un commissaire de crise qui est au-dessus des ministres des entités fédérées et du ministère de la Santé. Ça fonctionne d’avoir un chef. "

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK